Sim City DS (Nintendo DS)

Puisqu’il y a un nouveau SimCity qui sort ce mois-ci, la première fois en dix ans pour PC, je trouvais que c’était le bon moment pour discuter de Sim City DS que EA Games nous avait offert en 2007 pour la Nintendo DS. Je ne crois pas avoir besoin de dire ce que c’est comme jeu exactement, mais juste au cas, nous devons créer une ville et en tant que maire, décider de plein de choses connexes, comme les taxes, les subventions pour les écoles, hôpitaux, etc…

Donc, que donne une version de ce jeu sur la DS? Quelque chose de pas si mal en fait. Bien-sûr il y a quelques petites choses dont on aurait pu se passer, mais dans l’ensemble, ça fait en sorte qu’on a même pas le temps de voir les minutes s’écouler tellement on se concentre sur nos nombreuses tâches.

sim city ds 01

On a malheureusement qu’une seule carte pour jouer. On ne peut donc pas créer deux ou trois villes et alterner. Donc, si on tient absolument à débuter une nouvelle création, faudra savoir dire au revoir à l’autre qui est en cours. L’autre point que je n’aime pas trop, c’est qu’on reçoit très souvent des visites dans notre bureau pour nous demander la même chose. Même si on accepte d’aider la personne en construisant plus d’écoles, de routes, de bases militaires, etc… ils reviennent sans cesse pour redemander exactement la même chose. À un tel point qu’on fini par les laisser pleurnicher, on leur dit oui pour qu’ils soient content et on ne tient pas la promesse car ils vont revenir d’une façon comme d’une autre.

sim city ds 02

Mais, ces quelques détails ne m’ont pas empêchés d’aimer mon expérience. Avec l’écran tactile, on peut signer des contrats après en être arrivé à un accord. Si on a peu de pollution, le Père Noël nous rend visite dans un mini-jeu où il faut rattraper les cadeaux qu’il fait tomber. Les jours de fêtes, il faut faire éclater les feux d’artifices en les touchant. Bref, ils ont fait des petits quelques choses pour rendre l’utilisation du stylus plus amusante. Le micro sert aussi à quelque chose. En soufflant dedans, on peut éteindre des feux. C’est donc encore plus interactif si on inclus la possibilité de communiquer par  »courrier » avec d’autres gens qui ont ce jeux en leur possession si ils sont assez près pour que le signal entre les deux consoles se fasse.

On recevra aussi des offres de gens voulant être notre conseillé. Que ce soit un robot, un extra-terrestre ou des humains, vous n’aurez plus qu’à accepter ou refuser l’offre. Mais dans un sens, j’ai pas remarqué de différence dans leur travail mis à part leur façon de parler.

sim city ds 03

On peut aussi gagner des monuments en récompenses (la tour Eiffel, la statue de la liberté, la maison blanche et plein d’autres encore), l’inventeur de la ville nous apportera de nouveaux bâtiments pour améliorer notre ville (plus les années passent plus les techniques d’électricité pour ne nommer que ça seront supérieurs). Par exemple, acheter des compacteurs et des brûleurs de déchets vous seront utiles quand vous aurez une plus grosse ville car votre décharge se rempli très rapidement.

Il y a aussi la bonne vieille barre d’informations au bas de l’écran qui nous dit ce que nous devrions faire pour améliorer la ville ou qui donne quelques nouvelles diverses. Les routes sont-elles faciles à utilisées? Les taxes sont-elles convenables ou trop élevées? C’est une façon de le savoir. Il y a aussi en passant dans les statistiques ou vous pourrez modifier ce genre de choses, tout comme les fonds pour les policiers, ambulanciers, pompiers, écoles, etc… Vous pouvez toujours diminuer les taxes résidentiels pour attirer plus de gens chez vous et remonter légèrement celle des entreprises et industries.

sim city ds 04

Il ne faut pas oublier les fameux désastres. Que serait un jeu de Sim City sans ça? Outre les tremblements de terre, les feux, les envahisseurs extra-terrestres et les attaques de singes géants, il y a aussi les problèmes de centrales qui explosent. Oui, si vous ne surveillez pas vos affaires, après un certains nombres d’années ou si elles ne sont pas assez nombreuses pour suffirent à la demande, ça fera BOOM en amenant avec eux les édifices ou autres choses se trouvant dans le périmètre. Alors surveillez ses deux points, c’est moins grave de remplacer ou d’ajouter quelques bâtiments de plus que de remplacer en surplus tout ce qui était à proximité des dégâts.

Que me reste-t-il d’autre à dire? Ah oui. Si vous ne voulez pas jouer en mode libre, il y a une option de jeu où vous devez sauver une ville qui est en difficulté. Il faut donc redresser un budget ou la remettre d’une catastrophe. Je crois avoir couvert le plus important. Le mieux est encore de l’essayer. Si vous êtes fans de ce genre de jeux, vous ne serez pas déçu. Du moins, moi je ne l’ai pas été.

Publié le 20 février 2013, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Le fait de ne pouvoir choisir qu’une seule carte (donc une seule sauvegarde) c’est quand même un gros point noir… Y’a des petits défauts à la con qui te bouffe le jeu, et qui ne devraient ne plus exister à notre époque… j’ai du mal à comprendre… Bref, sinon le mode « scénario » doit être bien intéressant ! En tout cas, tu m’as donné envie de l’essayer ;-)

  2. J’avais entendu parler du « une seule ville à sauvegarder » avant de l’acheter et ça m’avait fait reculer. Finalement la tentation a été trop forte et je me le suis procurer et j’ai pas regretter ma dépense. Je devais bien passer 2h par jour à travailler sur ma ville et je me rendais même pas compte que tout ce temps c’était écouler. C’est sur que t’auras pas un jeu aussi complet que Sim City 4 sur PC par exemple, mais ça tu devais déjà t’en douter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :