TOP 5 RNG : La rétrospective 2012

Les bonnes habitudes ayant la vue longue, nous vous proposons en cette fin d’année une rétrospective des nos titres préférés cette année. Comme l’année dernière, y aura de tout : des vieux jeux rétro mais auxquels on a particulièrement joué cette année, des hits et des blockbusters, des choix très personnels et d’autres qui mettent tout le staff d’accord.

Nood : Y a eu beaucoup de jeux en 2012 ; mais pour moi, les deux stars de l’année sont Dishonored et The Legend of Zelda : Majora’s Mask.

Le premier, Dishonored, est un jeu qui a été encensé par les critiques à sa sortie, en octobre. En y jouant, c’est vrai qu’il s’avère fin et jouissif, mêlant action furieuse et infiltration avec un design qui fait mouche. Il n’est pourtant pas exempt de défauts (très facile, plutôt court) et à l’instar de Bioshock, il faut accrocher à l’ambiance assez originale. Je l’ai fini 5 fois d’affilée, ce qui est la marque des grands jeux, ceux qui feront date. Disponible sur PC, PS3 et Xbox 360. Je vous renvoie également vers le test et les fonds d’écran correspondants.

Je me souviendrai de décembre 2012 pour trois raisons : la naissance de Nood Junior, la fausse fin du monde et Majora’s Mask. 12 ans que ce jeu me tenait en échec, c’est seulement ces denières semaines que j’ai eu le courage de revenir arpenter Termina et revivre les 3 jours fatidiques à répétition. Je ne le regrette pas : ce titre est le chant du cygne parfait de la N64, l’un de ces jeux mythiques, dont on parlera encore dans vingt-cinq ans (quand Nood Junior l’aura terminé à son tour !) et très prochainement sur ce blog.

The Rock : Pour mes coups de cœur de l’année, j’ai décidé de rester raccord avec le nom du blog et vous présenter un jeu rétro et un jeu nextgen ! Le premier parlera de mon prochain RETRO-TEST qui aura lieu courant janvier. Le second vous à déjà été présenté lors de mon dernier GAME EXPERIENCE. Le choix fût difficile car j’ai cette année joué à d’excellents jeux. J’aurais pu citer Limbo, World of Goo, Counter Strike Global Offensive, Portal 2, Dishonored, Assassin’s Creed 3, … et bien d’autres encore. Mais voilà les 2 que j’ai retenus.

ENJOY !

Street of Rage (Megadrive)

Plus habitué à l’univers Nintendo et ses Double Dragon, je n’avais encore jamais (c’te honte…) joué à Street of Rage sur Mégadrive… Bien évidemment, je connaissais le style de jeu proposé par ce titre, ainsi que sa grande popularité, mais j’aurai attendu plus de 20 ans après sa sortie pour tâter cette petite merveille. Quel claque j’ai pris dans la gueule ! 20 ans déjà (presque 22 en fait…) et pas une ride ! Sérieux ce jeu n’a pas vieilli d’une ride au niveau visuel rétinien, et niveau jouabilité, combos etc. (tout le reste en fait) il doit certainement faire de l’ombre à grand nombre de beat them all. Pas besoin de vous en dire plus. Je vous donne rendez-vous fin janvier sur RNG pour son RETRO-TEST !

Resident Evil 6 (PS3)

Là-encore je ne vais pas avoir besoin de trop développer, mais simplement de vous renvoyer au GAME EXPERIENCE en 3 parties ( #1 #2 #3) que j’ai réalisé ces dernières semaines.

Ce titre à divisé les fans de la série, et une bonne majorité s’est trouvée frustrée que les racines « survival » du premier Resident Evil (qui date tout de même, je le rappelle, de 1996) soient oubliées. A ces gens, je réponds que non, que ses racines sont toujours présentes (certes de manières plus pondérée), que le plaisir du jeu est intact, que le scénario est plutôt solide (certes pas très recherché sur le fond, mais avec des scènes « blockbusteresque » de toute beauté qui nous fait rester dans une adrénaline de force 5), que la durée de vie est immense (plus de 30h pour le finir sans forcer). Bref, que demander de plus ?

The Mike

WWE ’12 sur Wii

Ce fut le premier jeu de lutte que j’ai essayé depuis Day of Reckoning 2 sur GameCube (et celui-là, je n’avais fait que le louer pour une journée). Il y avait donc longtemps que je n’avais pas joué à un nouveau jeu. Bien que ce fut un départ difficile qui m’a fait perdre avec une défaite humiliante mes 5-6 premiers combats (j’avais branché la manette Gamecube pour que ce soit plus simple pour jouer, mais même si elle reconnaissait les mouvements avec le d-pad, elle faisait la difficile pour le reste pour les trente premières minutes ne fonctionnait qu’à moitié. Le tout s’est replacé par la suite), j’ai ensuite pu mieux expérimenter le jeu, donc le mode histoire. Bien que je trouvais parfois que c’était trop cinématique (de devoir être à un endroit précis pour qu’une action précise se déclenche) et que j’aurais préféré que la scène ne joue qu’après le combat, je comprends ce qu’ils ont voulus tenter et c’était quand même une belle expérience.

SimCity DS sur Nintendo DS

J’hésitais depuis un bon moment concernant ce jeu et j’ai finalement décidé de l’acheter cette année pour voir de plus près de quoi ça avait l’air. Bien-sûr, on a pas autant de point a géré que sur PC, mais il y a quand même suffisamment de choses à penser pour nous occuper. Question d’utiliser l’écran tactile, on a une visite du Père Noël si notre niveau de pollution est extrêmement bas alors que l’on doit toucher les cadeaux lancés ou encore des feux d’artifices certains jours précis où il faut les toucher pour les faire éclater. Deux choses que j’ai moins aimés toutefois (sans me le faire détester), c’est qu’on a un seul espace de sauvegarde, on ne peut donc pas avoir plus de deux villes à la fois. L’autre point, c’est que même si on accorde une demande d’un citoyen et qu’on tient notre promesse, il y a de fortes chances qu’il revienne nous voir sous peu pour nous redemander la même chose.

Arakis

C’est à croire qu’on s’est passé le mot mais mes deux gros jeux de 2012 sont également un jeu retro et un jeu nextgen.

Arcanum sur PC

Premier jeu créé par Troïka Games (studio fondé par les anciens de Black Isle) Arcanum tire la tronche aujourd’hui avec son coté daté et ses animations cheapos. Mais il faut le dire, c’est sûrement l’expérience de RPG la plus riche que j’ai eu l’occasion de faire (pourtant j’avais déjà été gâté avec Planescape : Torment et Fallout New Vegas), autant dans sa création de perso, son univers riche, sa fraîcheur de ton (avec de petites touches d’humour bien sentie). Je l’ai déjà repris quatre fois, chaque playthrough étant différent des précédents, chaque personnage ne ressemblant pas aux autres. Restez en ligne, ce jeu aura droit à une grosse chronique rien que pour lui que je vous mitonne avec amour et soin.

Alan Wake sur PC

On y croyait plus vraiment, Microsoft avec ses dents longues semblait s’y acharner mais le voila enfin. Alan Wake, bébé de Remedy (les papas de Max Payne) que l’on a longtemps convoité débarque sur pc. Et au final l’attente en valait le détour. Alan Wake est le parfait successeur de Max Payne, puisant dans les forces de son aîné : le gameplay simple mais renouvelé par les situations  et le cinématographisme fort sans être envahissant (là où Max Payne 3 s’est vautré, étant plus une longue cinématique qu’un « film interactif » comme les anciens). Utilisant le format de la série TV pour chapitrer sa progression et bénéficiant d’une ambiance sonore, d’une direction artistique et d’une narration à tomber par terre  Alan Wake est une de mes grosses claques de cette année (pour dire, quand j’y jouais le soir tout seul je regardais par dessus mon épaule de temps à autre).

Kitana

Pour ma part, avec du retard par rapport à sa sortie, ce fut Portal (1er du nom) sur PC qui m’a vraiment surprise agréablement ainsi que Rayman Origins sorti sur Wii cette année.

 

Portal correspond tout à fait au type de jeu que j’aime. Il mêle réflexion, humour noir, concept innovant et décors originaux. La méchante Intelligence Artificielle qui nous guide vers un soi-disant gâteau est une authentique psychopathe, mais c’est véritablement elle qui créé l’ambiance. Sans elle, le jeu serait bien moins amusant… Petit bémol toutefois, la durée de l’aventure est un peu courte à mon goût… J’aurais bien repris une petite part de gâteau moi… ^^

Joyeux Portal… hum… Joyeux Noël ^^

Fan du petit personnage à la crête jaune depuis bien des années, j’ai découvert Rayman Origins sur Wii et j’en fais mon deuxième coup de cœur. Avec des décors et personnages correspondants bien au monde de Rayman, les concepteurs ont pu ajouter un côté encore plus vivant : possibilité de jouer jusqu’à quatre, une jouabilité attrayante (surtout sur Wii) ainsi qu’une bande son vraiment sympathique. Fans de jeux en famille ou entre amis, entrez dans le monde de Rayman Origins à plusieurs, vous ne le regretterez pas !

 

MrSHU : donc les jeux que j’ai découvert en 2012…

Hokuto No Ken (Atomiswave Arcade et PS2) : LE jeu de la cruauté absolue. Du grand n’importe quoi mais au moins il reproduit fidèlement la série. Il est devenu culte grâce ou a cause de sa quantité astronomique de bugs.


– Vectrex : C’est plus une console mais tant pis. J’en voulais une depuis un bail. Et quand j’ai pu mettre la main dessus, j’ai juste pris une claque. C’est pour moi comme l’Atari 2600 mais avec moins de jeux de merde. Tout le charme des vieux jeux avec la « technologie » vectorielle. Berserk qui est connu pour être sorti sur pas mal de machines, est MON jeu préféré sur Vectrex. Addictif, fun, « primaire » (dans ses graphismes), tout ce qu’on attends d’un jeu vidéo de « ces années ».

Tout le staff vous souhaite donc de bonnes fêtes de fin du monde d’année et vous donne rendez-vous fin décembre 2013, sauf autre apocalypse…

Publié le 27 décembre 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Y’a pas à dire, j’adore l’éclectisme de la sélection et le grand écart que ça fait entre les différents membres du staff.

  2. Sans vouloir jouer la compèt, y a quand même une prédominance des jeux PC (5 sur 12 jeux listés). C’est vrai que c’est exhaustif sinon !

  3. Moi aussi je trouve ça bien de voir que les choix sont autant variés :)

  4. ben non du coup y reste 7 jeux consoles donc ça prédomine rien du tout le PC ^^ Pis bon genre Alan Wake ou Dishonored, c’est sur console aussi, c’est pas de l’exclu PC ! (D’autant plus qu’Alan Wake est sorti sur 360 et bien après sur PC… Bref, y m’a compris ;-)

  5. C’est cette diversité qui est intéressante… Il y en a pour tous les goûts pour le lecteur… Finalement, on se complète et on ne change pas une équipe qui gagne ! 2013 s’annonce florissant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :