Test et Podcast de CS : Global Offensive

Offert par TheRock à moi-même en cette fin d’été, CS:GO passe enfin au grill sur RNG. Si vous venez sur ce blog, c’est que vous connaissez un peu le JV en général, on va donc pas faire l’affront de vous rappeler ce qu’est la franchise Counter-Strike, pionnière des FPS compétitifs, l’un des JV (au sens classique du terme) le plus joué encore aujourd’hui et une valeur sûre du multi.

Verdict dans le podcast ci-dessous, avec comme killer-features : youtube qui déconne, des gribouillis à l’écran, des souvenirs d’enfance et d’autres surprises encore…

http://showprime.com/nood/MfszkTeGNjdV

Pour ceux qui n’ont pas envie de se taper les 29 minutes de podcast (ils ont tort, il y a pourtant la présence en guest-star de TheRock, en plus d’Arakis, fidèle compère !!), voilà mon avis final sur ce jeu :

  • Il y a peu d’évolutions par rapport à CS:Source, mais celles-ci sont bien pensées. Le gameplay est suffisamment semblables aux anciens épisodes pour que le vieux de la vieille s’y retrouve, tout en rajoutant un peu de patate au spray et aux déplacements, entaillée en 2004 avec l’arrivée de CS:S.
  • Les armes sont légèrement plus équilibrées (et c’est pas fini), ce qui évite les interminables duels M4a1/AK47/AWP/Deagle. Jouez les SMG, les shotguns : les frags sont récompensés avec plus d’argent.
  • Sur PC, ça tourne allégrement sur un micro-PC style celui de Tatie Josette.
  • Inédit sur console : on peut remapper intégralement les touches de la manette (c’est suffisamment rare pour être souligné).
  • Si vous y jouez sur Steam, vous aurez l’occasion de nous affronter, TheRock et moi-même, ce qui fera des kills faciles (pour vous surtout, \o/ !)
  • enfin, l’image ci-dessous est encore l’un des meilleurs arguments :

Bref, je suis plutôt bien surpris par ce CS:GO, dont je vous conseille l’achat.

Publié le 12 novembre 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Je « LIKE » ton commentaire ^^
    Mouarf !

  2. Ce qu’on est beau mâle quand même avec nos voix de mecs alphas, nos tons blasés et notre testostérone qui suinte des baffles, moi je trouve ça beau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :