Wallpaper de la semaine # 52 : Dishonored

Avec une direction artistique aussi génialement réussie que la sienne, Dishonored ne pouvait couper à un bon article rempli de screenshots et de fonds d’écran. De résolutions variables, à afficher en plein écran à l’aide de la mythique combinaison [clic droit -> afficher]. Ce jeu étant une très bonne surprise pour moi, il me tenait à cœur de faire la 52ème sélection de wallpapers dessus.

Je profite de l’occasion pour annoncer un changement de périodicité de cette rubrique de RNG. En effet, l’avantage de numéroter une rubrique hebdomadaire est de voir qu’au numéro 52, ça fait déjà un an entier que ça dure. Il est donc temps pour la section Wallpapers de changer un chouïa. Cette rubrique sera abondée en nouveaux numéros de manière moins systématique et sera, à l’avenir, alternée avec d’autres articles. J’en profite également pour remercier les nombreux lecteurs de cette rubrique qui ne désemplit pas.

On commence avec deux très grands fichiers spécialement pour les gens fortunés ou bien geek ayant un dual Screen… C’est mon cas, pour ceux que ça intéresse.

3206*868 pixels.

3480*1080 pixels, donc.

Et on enchaine avec des wallpapers officiels, pas dégueus mais qui ne montrent peu le jeu (qui possède pourtant une forte identité visuelle) et beaucoup le héros (que l’on ne voit jamais en jeu, puisque toutes les cinématiques se font à la première personne…

1920*1080 pixels.

1920*1200 pixels.

1920*1200 pixels.

1920*1080 pixels.

1920*1080 pixels.

1680*1050 pixels.

1920*1080 pixels.

Et en deuxième partie d’article, on va se faire un rapide aperçu dans le jeu avec des galeries de screenshots (exemple 1, exemple 2) qui fleurissent sur le net. Dishonored possède en effet nativement les options permettant d’enlever tout le HUD, et la prise de clichés est largement facilitée par l’outil intégré à Steam. D’ailleurs, dans mon test (à venir), les images sont également faites maison et sans HUD. Spoils mineurs des environnement de jeu dans la suite de cet article, donc.

Draw me like on of your french girls, 1600*900 pixels.

Tall boys everywhere, 1920*1080 pixels.

Lune plus que pleine, 1920*1080 pixels.

Dishonored, un jeu sympathique, 1920*1080 pixels.

Les art designer de Dishonored étaient designer industriels et le montrent… 1600*900 pixels.

.. mais aussi amoureux de Paris (d’où des faux airs de Grand Palais). 1600*900 pixels.

Le Golden Cat, une petite perle de level-design, 1600* 900 pixels.

De nombreux niveaux vont font traverser des ruelles sombres, 1600*900 pixels.

Le symbole sur le mur correspond à une maison infectée par la peste, 1600*900 pixels.

Rendez-vous donc dans quelques jours pour le test de Dishonored en bonne et due forme.

Publié le 29 octobre 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :