Original Soundtrack : Beyond Good & Evil

Mine de rien je me rends compte que j’ai parlé exclusivement de RPG depuis que j’ai offert mon humble contribution à cette rubrique, un peu de changement va s’opérer, pour une fois. Vous l’avez lu dans le titre cette fois je vais vous parler de Beyond Good & Evil, a qui j’avais dédié notamment un retro-gameplay en mentionnant au passage la qualité des musiques. Composées par Christophe Heral, peu connu auparavant et ayant surtout fait de la musique pour des courts-métrages ou la télévision, celui-ci relève le défi avec une main de maitre, créant une bande son à la fois efficace, variée dans les genres qu’elle visite et pourtant très homogène et cohérente avec elle même.

 

On commence avec Propaganda, plutôt hip-hop/rap que l’on entend dans le bar de Moe, bar tenu par un homme vache où l’on peut notamment rencontrer un requin joueur de palet et un aveugle qui joue au bonnetaut

Safari, que vous entendre lorsque vous vous baladez dans votre « maison » : un phare un peu à l’abandon où le personnage principal a recueilli une tripotée d’orphelins de guerre. Entendre ça au début du jeu alors qu’on sort du phare pour arriver sur un promontoire face à la mer, dur de ne pas lâcher un « ouah » d’émerveillement.

Le garage Mamago, tenu par des rhinocéros rastafaris (et qui écoutent du reggea), c’est là que vous irez pour améliorer votre véhicule. Chacune de vos arrivées sera salué par un commentaire dans le pur cliché du rasta sympathiques, mais venant d’un rhinocéros comment résister à l’envie de sourire gentiment et naïvement ?

J’ai parlé de véhicules, et il sert à beaucoup de choses, notamment à faire des courses. Courses qui sont servis par une espèce de rock psychédélique qui mélange (volontairement) plusieurs langues dans les paroles, le tout sur un rythme effréné qui retranscrit bien le bordel et la furie que sont les courses dans ce jeu.

Et pour finir le thème qui est surement le plus connu du jeu : Home, Sweet Home qui se fait entendre quand on navigue sur les eaux entre les missions. Musique apaisante et douce qui rend le sentiment de contemplation de ce jeu quand l’action cède le pas à quelque chose de plus paisible, alors que l’hovercraft flotte doucement sur la mer de nuit. Juste sublime je trouve.

Publié le 25 septembre 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :