GAME EXPERIENCE #2/3 – F.3.A.R (PS3)

Après une loooooooooongue attente (le GE#1 ayant eu lieu le 23/05 dernier…), nous revoilà avec Bourguez, dans la peau de nos 2 héros Pointman et Fettel.

Terminus ! Tout le monde (se fait) descend(re) !

Coté scénario, toujours rien d’exceptionnel (et nous en somme déjà à la mission 7). Les 2 protagonistes sont toujours à la recherche de leur mère. On apprend que cette dernière est de nouveau enceinte (Aaaaaaaah la sal…….), et qu’il faut à tout prix la retrouver avant qu’elle n’accouche, sans quoi le monde se verrait plonger dans l’apocalypse (comme d’hab quoi). Ah si, j’oublais, il y a également une greluche que vous devrez délivrer, prisonnière d’un container, avant que celle-ci ne se fasse de nouveau enlever 38 secondes plus tard (non, non, ce n’est pas Peach pourtant…). Je vous en parle car sa présence n’est à mon avis pas anodine. Pointman met tout en œuvre pour la secourir. Fettel, quand à lui, tente d’en dissuader son frère. Ce qui importe c’est sa mère, et la vie d’une « simple mortelle » importe peu. Et par son attitude on sent bien que ces intentions sont certainement malsaine… Va-t-il se retourner contre son frère ?

Ca reste bien glauque ! Serait-ce la chambre d’Alma lorsqu’elle était ado ?

Bien que le contexte ne soit pas révolutionnaire, on ressent tout de même une évolution de mission en mission. Les combats s’intensifient, les créatures paranormales sont de plus en plus présentes, bien que trop peu à mon goût (on a quand même fait les ¾ du jeu). L’univers s’assombrit et le chaos s’installe tout doucement. La ville s’effondre peu à peu.

La difficulté s’accroit, et propose quelques phases de jeu bien explosives, mettant en scène quelques créatures supérieures à la moyenne (des mini-boss). La coopération est nécessaire, et il faut une bonne coordination, un plan bien huilé et une dose de chance pour en venir à bout.

Ce petit « homme » bleu vous envoi sans cesse de nouveaux soldats ! Il faut s’en débarasser au plus vite ! Attention toutefois à son attaque (sorte de laser qui vous grille rapidement)

Mention spéciale aux phases de jeu où l’on peut s’installer dans un mécha et le contrôler à grand coup de missiles, laser ou mitraillette.

Bourguez et moi… Les cheveux aux vents…

Nous approchons donc de la fin de P.3.U.R. Si le coté horreur se fait assez discret pour un jeu dit « survival », le coté action est au taquet. Ca me rappelle un peu une certaine saga qui est passée au fil du temps du jeu flippant au jeu de bourrin (je parle bien évidemment de Résident Evil). C’est dommage ! Mais ne boudons pas notre plaisir de dégommer nos opposants en binome ! C’est quand même ‘hachement bien ! Espérons une fin en apothéose…

Baromètre #1 : 7/10

Baromètre #2 : 7,5/10 (je me mets aux virgules, t’as vu ? C’est fou ce qu’on innove sans arrêt sur RNG !)

Publié le 30 août 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. L’ayant fait y’a quelques temps je confirme à peu prêt ce qui se dit même si visiblement le fait de jouer en solo rend quelques passages un peu plus étouffant (le super marché avec les télé entre autres, la banlieue avec les apparts et les espéces de flash du monstre grêle). Ceci dit je trouve dommage que t’ai pas parlé de l’espéce de systéme de scoring/level up vraiment bien foutu et qui prend tout son sens à la fin (je te laisse découvrir en quoi et comment).

  2. j’en parlerai très brièvement dans la dernière partie (mais très brièvement hein). On a fini le jeu hier en fait et donc c’était dans mes plans ^^

  3. Moi je sais pourquoi il ne veut pas parler du scoring !!
    C’est vrai que vers la fin on se débrouillait mieux pour gérer les différents pouvoirs de chaque perso, ca faisait des beaux enchaînement.
    J’ai bien aimé jouer Fettel, le fait de devoir enchaîner les kills pour rester un corps, ou prendre possession des mini boss bleu pour les éliminer font que je n’ai pas jouer comme dans un FPS « classique ».

  4. Je viens de me relire, j’ai honte, on ne peut pas éditer? Désolé…

  5. Parce que Fettel est toujours fils préféré, normal il fait peur à sa mère ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :