Test de Shootmania : Storm, le FPS made in Nadeo – PC

Nadeo, boite française, était connue jusque là pour avoir développé Trackmania, jeu clairement taillé pour l’e-sport (jeu compétitif) où l’on contrôlait différentes voitures dans des circuits improbables. La force de Trackmania (et de sa suite, Trackmania² : Canyon), venait du caractère très épuré du game system (2 touches et une croix directionnelle pour jouer), du fait que le jeu soit exigeant au niveau du skill, favorisant ainsi les habitués, sans pour autant pénaliser les nouveaux venus, et enfin, un éditeur de courses et de règles ultra-complet qui assure du renouveau constant avec des circuits issus de la communauté. Les petites voitures, c’est bien, se tirer dessus, c’est mieux, me direz-vous. Nadeo a eu la même idée que vous et s’est donc lancé dans le FPS.

Allez hop, brut de pomme, trailer avec du dubstep qui donne bien envie.

THIS IS THE ROOTS OF THE SHOOTERS

Nadeo, qui n’est manifestement à cours de bonnes idées pour exploiter cette vision d’un JV compétitif, a donc fini par transposer ces grands principes à un FPS, et il en ressort que Shootmania possède de sérieux atouts…

  • Gameplay épuré : outre le traditionnel ZQSD (ou touches fléchées) pour le déplacement, et la souris pour la visée, Shootmania n’utilise que deux boutons : tir et saut.
  • Un puissant éditeur de map directement pompé sur celui de Trackmania (avec le très simple système de blocs déplaçables) permettant à Jean-Michel Pasdoué de faire une map en deux temps trois mouvements.

  • Extension du point précédent, le modding y est déjà très actif (depuis la version alpha !) et de nombreuses modifications de gameplay y verront sans doute le jour.
  • Contrairement aux autres FPS PC taillés pour la compet’ (le vénérable Quake 3, Counter-Strike, voire le récent Tribes Ascend), l’absence de perks, d’armes ou de maps à connaitre ne lèse pas le joueur débutant. La différence entre un bon et un mauvais joueur se fait donc uniquement sur le skill, c’est à dire le talent d’un joueur souris à la main, ce qui est la marque d’un jeu équilibré. Dans le même ordre d’idée, si les JV cités plus haut jouissent encore d’une popularité exemplaire (plusieurs années après leurs sorties respectives), c’est qu’il y est possible de différencier un pro-gamer d’un joueur du dimanche en quelques secondes, via sa façon de se déplacer, sa technique de spray, etc. C’est aussi le cas ici, mais en sachant que le renouveau des maps et modes de jeu a tendance à ne pas outrageusement avantager les joueurs expérimentés au détriment des nouveaux joueurs.

  • En l’absence de véritable arme à feu (les bruitages sont de l’ordre du piou-piou, les projectiles sont des genres de boules de plasma fluo, etc..), Shootmania se présente sous une forme absolument non-violente et pourrait bien être un des tout premier jeu à atterrir dans les mains de Nood Junior.
  • Dernier avantage en faveur de ce Shootmania (et pas le moindre) ; la communauté de gamers est en grande partie francophone (Nadeo étant une boite française) et pour l’instant très avenante, pas avare de conseils ou d’un petit mot sympatoche entre deux parties. Ça change agréablement des parties de Call of où la durée de jeu sans insultes dépasse rarement la minute.

Voilà ce que ça donne en jeu : pas d’armes, peu d’infos à l’écran, et beaucoup d’action heureusement très lisible.

Tant et si bien que je j’ai pas hésité à préco le jeu une fois mon accès a la beta terminé, poussé par le caractère à la fois instantané du fun des parties (parce qu’un gros airshot qui tache, ça fait toujours plaisir, même sans explosion de sang à la Quake) et leur potentielle profondeur technique. Après ces quelques années de FPS pseudo-réalistes et un peu mous (cf mon article là-dessus), un bon petit fast-FPS à l’ancienne est très rafraichissant, d’autant que le jeu s’avère beaucoup moins punitif et frustrant qu’un Quake pour le nouveau-venu. Le petit prix (entre quinze et vingt boules selon le nombre de copies achetées) a également aidé à franchir le pas… Malgré mon enthousiasme, il me semble bon de remarquer qu’il manque encore quelques petites touches à ce Shootmania pour devenir un pilier du FPS PC.

ET POUR LA SUITE ?

Quelques ajouts/améliorations qui me sembleraient judicieux pour que l’élan insufflé dans ce jeu ne retombe pas bêtement :

  • De nouveaux mode de jeu, à la pelle, efficaces, barrés, classiques ou tout simplement nouveaux… Comme indiqué plus haut, l’édition de scripts a très rapidement permis l’émergence de modes de jeu créés par les utilisateurs, à commencer par des redites de mods très populaires, comme le fameux instagib d’Unreal Tournament. De l’aveu même des développeurs, ils laissent un peu les outils dans les mains des joueurs et attendent de voir ce qu’il en émerge… Il ne reste plus qu’à se souvenir de toutes les idées WTF issues de la communauté Minecraft, du modding d’Half-Life ou des modes de jeu persos de Counter Strike pour se dire que le jeu a sûrement de beaux jours devant lui et que de grand titres de JV sont crées par les joueurs eux-mêmes. C’est tout ce qu’on souhaite à Shootmania, qui lorgne sans honte vers ce côté « do it yourself ».
  • De nouveaux environnements (malgré que celui proposé soit lisible et agréable…) : ce ne saurait tarder, puisqu’en plus de ce premier pack (sous-titré Storm), Shootmania se dotera à l’avenir d’updates graphiques ajoutant de quoi mapper comme des ouf. On imagine que Nadeo attend d’encaisser un peu de cash et de voir si la machine décolle avant de plancher sur du contenu additionnel (car oui, ça sera des DLC payants, faut pas croire).

  • Une ou deux armes différentes du lance-plasma de base seraient pas du luxe, ainsi que quelques skins pour les personnages, ce genre de trucs… Même si ça peut faire voler en éclat le bel équilibre du jeu.
  • La dernière fois que j’y ai joué, il y a quinze jours (je suis en vadrouille, et donc en sevrage de JV – mais je tiens bon !), le jeu souffrait de saccades régulières mais courtes et d’une interface un peu lourde. N’oublions pas que c’est encore une beta et que tout ça devrait se bonifier significativement dans les mois à venir.

CONCLUONS !

Je conseille donc à tout amateur de FPS PC de jeter au moins un œil sur Shootmania : Storm, bonne surprise de cet été, via Maniaplanet, leur site. comme indiqué plus haut, le prix de précommande est d’un vingtaine d’euros, avec des réducs fréquentes, laquelle précommande donne accès immédiatement à la beta déjà plutôt bien peuplée de gamers raffinés. Le jeu souffre de quelques défauts de jeunesse, qui ne demandent qu’à se résorber à court terme, mais la quintessence du titre y est déjà, et le suite s’annonce meilleure encore.

Tant qu’à trainer sur le site de Nadeo, autant regarder pour Trackmania² : Canyon, qui dans un autre genre vaut également le coup si vous ne connaissez pas. Et pour s’en assurer, autant tester la version gratuite du premier opus (Trackmania Nations Forever), sur Steam, qui vous donnera un aperçu convaincant (mais très limité par rapport à la version complète) du titre.

Enfin, les plus observateurs auront noté la présence d’un Questmania – in developpement sur le site de Nadeo : il s’agit d’un RPG basé sur la même philosophie que ses ainés (on imagine aisément un rpg avec des quêtes aléatoires dans des niveaux faits par des joueurs avec un pool de perks énormes, par exemple) que la boite prépare et sur lequel, à mon avis, il faudra garder un œil attentif…

Publicités

Publié le 23 août 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :