Walpaper de la semaine #42 : Bulletstorm

Bulletstorm, donc, fut un FPS sorti sur consoles et PC début 2011, après une campagne marketing bien conne qui singeait Halo (en parodiant la pub de celui-ci) et Call of Duty (avec Duty Calls, une démo se foutant – à raison – du scénar’ et du gameplay de la célèbre franchise). Le jeu se voulait une réponse old school au FPS d’aujourd’hui, ce qui a été partiellement réussi. Exemples : le jeu ne comporte pas de saut (ce qui est quand même un des ingrédients principal d’un FPS) et contient tous les ajouts au gameplay des shooters actuels (auto-regen de la vie du joueur, ironsight, etc). Ce n’est pas pour autant un mauvais jeu, mais pas non plus une tuerie… (au sens figuré, hein.)

Bulletstorm promettait donc de dépoussiérer le genre du FPS avec des kills débiles et des armes qui font des gros boums, des ennemis bas du front à la pelle, un système de scoring qui juge votre prestation et de l’action non stop. Selon Arakis, qui l’a terminé, c’est un jeu bien barré, qui dépote, avec pas mal de QTE et d’humour beauf. Pour ma part, je rajouterai qu’il vaudra sûrement le coup à 10€ ou moins mais surtout, que la direction artistique assure : Preuve en images.

En fait, et c’est plutôt étrange vis-à-vis d’un shooter bien décérébré, les landscapes sont vraiment chouettes, avec un design réussi si on aime le post-apo (mais qui n’aime pas, franchement ).

3840*2400 pixels.

1920*1080 pixels.

1000*521 pixels.

1000*479 pixels.

1000*470 pixels.

1000*359 pixels.

1280*1024 pixels.

Bulletstorm, c’est également des méchants mutants psychopathes, ennemis utiles s’ils en sont lorsqu’on veut de la chair à canon pour venir se mettre sans sourciller dans la ligne de tir du héros.

Dans la catégorie méchant de Bulletstorm, on a donc la roue crantée de 80 mètres de haut… 1920*1080 pixels.

… Le dinosaure mécanique qui tire des lasers par les yeux (ne boudons pas notre plaisir, hein)… 1920*1151 pixels.

… et le désormais traditionnel mutant méchant qui attaque à vue (et dont certains, à en juger par celui au fond à gauche, ont l’entrejambe en feu, quoique ça puisse vouloir dire). 1920*1080 pixels.

Quant au héros, répondant au doux nom de Gray, est du genre badass, avec des gros flingues et un genre de fouet électrique permettant de projeter les ennemis en l’air.

1920*1080 pixels.

1920*1200 pixels.

Les plus observateurs auront repéré, à gauche sur l’image ci-dessus, la (elle aussi) traditionnelle demoiselle bien foutue qui orne chaque jeu grand public. Trishka Novac, de son petit nom. Elle inspire beaucoup les screeners et les artistes, à tel point qu’il est assez compliqué d’en trouver une image d’elle avec tous ses habits… ce qui doit correspondre à la rançon du succès, j’imagine. Saluons tout de même l’esprit de parité homme/femme qui anime les scénaristes de JV, qui ne manquent jamais de proposer des versions féminines convaincantes du traditionnel rôle de space-marine/commando/badass-mother-fucker.

1280*3192 pixels.

1600*900 pixels.

Selon Arakis, néanmoins, ce n’est pas la potiche la plus caricaturale qui existe dans un jeu. En même temps, tout Bulletstorm est à prendre au n-ième degré, donc bon… 960*1280 pixels.

Terminons sur les indéboulonnables wallpapers HD qui accompagnent maintenant inévitablement la sortie de chaque jeu…

1920*1200 pixels.

2560*1440 pixels.

2560*1440 pixels.

Publicités

Publié le 20 août 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. A noter que le méca dino est en fait une ancienne machine d’un parc d’attraction dont le but consistait à casser une ville avec dans la pure tradition Godzilla. Le plus marrant c’est qu’un peu aprés tu choppes la zapette qui le controle et y’a moyen de se faire plais’ avec et rien que pour ça le jeu vaut le détour.

    A noter qu’il a été développé par People Can Fly, les mêmes mecs qui ont fait Painkiller, ça se retrouve dans le coté vague d’une quarantaine de mecs qui te tombent sur la gueule, armes avec une grosse patates et le scénario bien pretexte. Triste à dire mais Epic lui a fait mettre la clef sous la porte y’a peu aprés le départ de trois grosses têtes du studio en assimilant le reste qui bossait sur le quatrième Gears of War.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :