GAME EXPERIENCE #1/3 – Amnésia : The Dark Descent (PC)

Fan de Survival Horror, il y avait un jeu que je surveillais du coin de l’œil sur Steam, attendant patiemment les soldes à venir pour me lancer dans l’aventure : Amnesia The Dark Descent. D’après les « on dit », Amnesia serait un des jeux (voir le jeu) le plus terrifiant qui soit. Pour dire, certaines de mes connaissances (pour ne pas balancer lachement des noms) n’ont pas supportés plus de quelques minutes l’ambiance très particulière de ce jeu.

Voilà… J’ai déjà passé 30 minutes dessus ! Non mécontent de les avoir surpasser niveau temps de jeu, ma principale satisfaction est de ne pas m’être pissé dessus et de ne pas avoir succomber à une crise cardiaque.

Les couloirs du château…

Ambiance, ambiance : fermetures des volets, casque sur les oreilles, et c’est parti ! Le jeu se déroule à la première personne, dans la peau d’un homme qui vient de se réveiller,  amnésique, seul au bon milieu d’un château : Daniel. Cette première partie de ce Game Expérience se passe somme toute tranquillement. Ce pauvre Daniel paraît bien seul dans cet endroit plus que lugubre. Cependant, l’ambiance sombre, très sombre de ce manoir, la musique accompagnante, les bruits inquiétants, ainsi que les quelques « éléments de sursauts » auxquels j’ai eu droit pendant ces 25 minutes, m’ont quelque peu ralenti dans mon avancée, et c’est avec une immense prudence et un muétisme  de toute beauté que nous avançons la boule au ventre. Car en plus, ce brave Daniel se sent pourchasser. En même temps, à sa place, nous ne serions pas rassuré du tout !!!(Mais pourquoi je dis nous ? Y’aurait-il quelqu’un qui me pourchaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Ouf ! Ce n’est que Kitana qui est à coté de moi…, elle aussi avec le casque sur les oreilles et la boule au ventre).

… et ces sous-sols. Heureusement, ma lampe à huile m’éclaire… enfin… pour le moment…

Quelques éléments de gameplay viennent renforcer l’immersion. L’ouverture des portes se fait manuellement. Il vous est possible de seulement l’entreouvrir pour jeter un oeil, afin de voir discrètement ce que la pièce renferme. De même pour les armoires : on peut s’y cacher ! Interessant, mais effrayant !!! Enfin, vous pouvez vous pencher légèrement sur un coté afin d’observer  ce qu’il se passe au détour d’un mur par exemple.

pas très éclairé tout cela ! Et avec des bruits bizzares alentours comme il y en as, la crise cardique guette le joueur !

Au fur et à mesure des pièces traversées, vous allez récupérer des boîtes d’amadou, potions qui vous permettront d’allumer les torches, bougies et autres chandeliers que vous crosierez régulièrement, ainsi que des recharges d’huile pour votre lampe à huile portative, qui vous sera bien utile dans les coins les plus sombre de cette prison torturale ! Bien que l’obscurité  soit précieuse pour s’y dissimuler, la lumière est un élément de jeu encore plus important. Elle vous permet de ne pas perdre la boule, de garder un équilibre mental stable et de ne pas sombrer dans la folie ! (vous devez gérer votre santé physique, et psychique également, sans quoi votre vision se troublera, vous aurez de plus en plus d’halucinations, et vous risquez de vous effondrez…) Et croyez-moi la folie n’est pas loin !!! Quand vous récoltez petit à petit des morceaux de papiers, des notes, et que vous vous apercevez que ces notes ont été rédigées par … vous-même avant votre amnésie, et que vous comprenez que c’est vous qui vous êtes rendu volontairement amnésique pour ne pas devenir dingue, on se dit qu’on aurait peut être mieux fait d’écouter ses potos et de ne pas se lancer dans l’aventure. En tout cas maintenant notre objectif est clair : pour survivre, il va falloir tuer Alexandre de Brennenburg, le maître des lieux !

Bref, je n’ai pour le moment pas encore croisé âme qui vive mais je ne suis pas plus pressé que cela… En tout cas, moi qui n’avait pas trouvé un survival digne de ce nom ces dernières années, me voilà servi !

Baromètre #1 : 8/10

Publicités

Publié le 16 août 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. En effet c’est un très bon jeu, surtout si on aime le survival-horror (comme moi ^-^). Mais bon pas au point de faire des crises cardiaques lol.

    • Non certes pas au point de faire une crise cardiaque, mais tout de même bien flippant en comparaison des jeux dits survival horror de ces dernières années ;)
      Et j’ai un facteur supplémentaire que tu n’as pas : ma femme qui stress pas possible à coté de moi et qui sursaute toutes les 2 min ^^ Kitana, si tu nous lis :D

  2. Et il vaut mieux ne pas trouver âme qui vive. Car quand ce sera le cas vous atteindrez alors la partie survie dans cette horreur.

  3. « Pour dire, certaines de mes connaissances (pour ne pas balancer lachement des noms) n’ont pas supportés plus de quelques minutes l’ambiance très particulière de ce jeu. »

    J’assume parfaitement le fait d’être comme une grosse gamine par rapport à ce jeu : y a pas de fusil à pompe dedans, c’est pour ça, je me sens tout nu.Si les développeurs du 2 passent dans le coin et ont envie que j’y joue, voici mon conseil : mettez-y un fusil à pompe (même en DLC, je suis prêt à payer pour avoir ça dans Amnesia).

    GG pour l’article et tes 30 minutes de jeu sinon !

    • Pour ceux qui aimes avoir peur, tout en étant peu armé, je ne peux que conseiller la très bonne série des Project Zero (Fatal Frame en Jap’) qui vous mets dans la peau de jeunes filles innoncentes avec pour seule arme un appareil photo pour chasser les mauvais esprits ! (Un dossier à été réalisé par Kitana pour RNG –> Recherche)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :