Wallpaper de la semaine #40 : The Void

Dans la catégorie « jeu chelou russe, méconnu et ultra dur », celui-ci se taille une confortable place vers les tenors du genre. The Void, Survival Horror à la première personne, est un jeu très hermétique, pas facile à jouer, mais doté d’une personnalité hors du commun.

[Une proportion non négligeable des clichés pris ici sont aimablement fournis par Arakis et Nehluxhes, mes reporters de guerre préférés : qu’ils en soient remerciés chaudement. clic droit -> Afficher l’image pour l’avoir en HD, as usual.]

Comme montré dans la vidéo ci-dessus, le jeu commence par vous en train de mourir, flottant comme une feuille morte (et s’écrasant salement, j’imagine) dans une ville qu’on imagine des pays de l’Europe de l’Est. Le tout accompagné d’un petit piano mélancolique et d’un poème déclamé d’une voix monocorde : le ton est donné.

The Void est l’histoire de vous, petite âme en peine, perdue dans (je cite) « l’espace gris, semblable au purgatoire qui sépare le monde des vivants de celui de la Mort ». Architectures gothiques et torturés (timburtonesque, dirons-nous), grandes étendues rocheuses et cendreuses baignées par une nuit noire constante, nappes de brouillard gris, silence pesant et autres lueurs blafardes inexpliquées sont donc légion…

1360*768 pixels.

1280*800 pixels

1024*640 pixels.

1024*640 pixels.

Dans ces étendues froides et sans vie résident quelques poches de couleur. La couleur, c’est le nerf de la guerre de The Void ; principal élément de gameplay, la couleur vous permet de faire plein de trucs dont je ne saurais être capable de vous parler plus avant, puisque j’ai lâché assez vite le jeu (gageons que si Arakis ou Nehluxhes passent dans le coin, ils pourront plus longuement en parler). On peut donc stocker, récolter, transporter la couleur et l’utiliser sur des arbres morts pour qu’ils ressemblent à des sapins de nowels (mais du genre qui prennent de l’héroïne au ptit dèj’).

1600*900 pixels.

1360*768 pixels.

1360*768 pixels.

1280*800 pixels.

1600*900 pixels.

1440*900 pixels.

1280*1024 pixels.

Vous avez sûrement noté l’image en une de cet article et la demoiselle court-vêtue qu’elle montre. Car en jeu, on rencontre de frêles jeunes nymphettes habillées uniquement de quelques vapeurs colorées, les Sisters. Principaux PNJ amicaux, les Sisters vous demanderont de la couleur pour survivre, vous obligeant à piocher dans vos maigres réserves…

1360*768 pixels.

1280*1024 pixels.

Au delà de (l’évident) intérêt photogénique des interactions avec les Sisters, les rencontres avec elles sont des instants au symbolisme fort, puisqu’elles sont le seul instant de réconfort dans cet univers où tout ce qui vit, vous y compris, se flétrit à vue d’œil. La relation que l’on a avec est d’ailleurs purement platonique et protectrice. Ce qui pourrait passer pour du simple voyeurisme est en fait un petit chef d’œuvre de design et de narration. [note de Arakis : sachez juste que plus vous donnerez de la couleur aux Sisters plus les espéces de halo de lumiére pudiques tenderont à disparaitre. Avouez le, ça donne envie de jouer au jeu ?]

1586*892 pixels (tu parles d’une résolution à la con, franchement)

Remercions néanmoins Arakis et Nehluxhes de n’avoir pas omis de screener ces scènes :p … 1000*800 pixels.

Puis vient le temps de la rencontre avec les Brothers, exact opposé visuel des Sisters. Leurs corps mutilés achèvera de mettre le joueur mal à l’aise et se révèle être également un beau morceau de design.

1360*768 pixels.

1360*768 pixels.

1280*1024 pixels.

1280*1024 pixels.

1280*1024 pixels.

« Ton apparence suggère que tu n’as pas même souffert un centième de ce que nous avons enduré lors de notre ascension. Alors attends-toi à prouver ta valeur. » Sympa les Brothers ! 1280*1024 pixels.

Si vous même vous avez envie de tenter l’aventure The Void, il est disponible à bas prix (9€) sur Steam. Soyez prêt à encaisser un jeu exigeant, où l’on est pas guidé, mais très original, superbement designé et où chaque découverte vous fera faire « ouaaaaah »… et ça, ça vaut bien quelques minutes de galère.

 

Publicités

Publié le 6 août 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :