Retour sur les anime de notre enfance…

Ce mois-ci, plutôt que de présenter un anime, j’ai préféré vous parler de plusieurs d’entre eux, ceux qui ont bercé mon enfance

Née dans les années 80, j’ai eu la chance de vivre les débuts du « club Dorothée » ! Ce nom ne dira peut-être rien aux plus jeunes d’entre vous, mais tout ceux de ma « génération » (je parle comme une vieille lol) connaissent cette émission.

Attention, générique !

Pour la petite histoire, Dorothée a permis aux anime japonais de trouver leur place dans l’espace télévisuel français non sans difficulté. En effet, certains politiques (Mme Royal pour ne citer qu’elle) jugeaient ces nouveaux dessins animés trop violents pour des enfants. Mais Dorothée ne s’est pas démontée et grâce à elle nous avons pu découvrir des chefs-d’oeuvre tels que Dragon Ball, Nickie Larson, L’école des champions, Olive et Tom, Ranma 1/2, Jeanne et Serge, Les chevaliers du Zodiaque… Et j’en passe…

Bien entendu, certains m’ont marqué plus que d’autres, alors voici rapidement un petit tour des 3 anime qui m’ont le plus marquée…

N°3 -Nicky Larson

C’est l’adaptation, en anime, du manga City Hunter de Tsukasa Hojo. Il sera considéré comme l’un des anime les plus violents du Club Dorothée.

Synopsis : Tony Marconi est policier. Lors de ses affaires un peu délicates, il préfère faire appel à l’un de ses amis qui est également détective privé et garde du corps hors norme, Nicky Larson. Lors d’une affaire qui tournera mal, Tony trouvera la mort. Afin de le venger, sa sœur, Laura Marconi, deviendra l’assistante de Nicky. Ils finiront par tomber amoureux l’un de l’autre sans jamais vraiment se l’avouer ouvertement.

Les aventures de Nicky et Laura sont suivies au rythme moyen d’une enquête par épisode. Nicky est un insatiable coureur de jupons, ce qui rend Laura folle de jalousie.

Bien qu’il maitrise toutes sortes d’armes (couteaux, revolvers, fusils, armes automatiques, semi-automatiques ou armes explosives), Nicky Larson se sert habituellement d’un Colt Python 357 magnum. (tiré de wikipédia)

N°2 – Dragon Ball puis Dragon Ball Z

Voici LE manga typiquement masculin ! Bon, je le regardais aussi du coin de l’œil car mon cousin me l’imposait les mercredis chez ma grand mère… (Régis, si tu m’entends ^^) Je n’étais pas spécialement fan mais il faut avouer qu’il était impossible de passer à côté, tout le monde connaissait et connait encore Dragon Ball ! Même les nouvelles générations (c’est la maîtresse d’école qui parle) ont des sacs à dos et autres babioles à l’effigie de Son Goku.

Synopsis : Dragon Ball relate les aventures d’un petit garçon nommé Son Goku qui possède une mystérieuse queue de singe. Il est très doué pour les arts martiaux, il va devenir plus fort et affronter des méchants de plus en plus puissants afin de protéger ses amis et même la Terre. Mais est-il humain ? Non, on découvrira qu’il vient d’une autre planète aujourd’hui disparue, c’est un Sayen.

Dans Dragon Ball Z, le principe est le même sauf que cette fois-ci, nous suivons les aventures du fils ainé de Son Goku : Son Gohan. Lui aussi va défendre la Terre et ses amis. Va-t-il surpasser son père ?

N°1  Ranma 1/2

Mon number one, c’est Ranma 1/2. J’adorais ! Après avoir de nouveau visualisé un épisode dernièrement, je ne comprends plus trop pourquoi… Peut être le côté complètement farfelu et loufoque, ou la bonne tête du personnage principal… Moi en tout cas, j’aurais adoré pouvoir me transformer en garçon à volonté (pour la petite histoire, j’étais un vrai garçon manqué à l’époque)

Synopsis : Afin d’assurer la succession à la tête de son dojo, Aristide souhaite marier l’une de ses trois filles au fils de l’un de ses amis, Genma. Mais Genma cache un terrible secret puisqu’au cours d’un voyage en Chine, entrepris afin d’améliorer leurs techniques aux arts martiaux, père et fils sont tombés dans l’une des 109 sources maudites. Depuis, Ranma se transforme en fille au contact de l’eau froide alors que son père devient pour sa part un énorme panda et seule de l’eau chaude leur permet de retrouver leur apparence normale. La surprise est donc énorme pour la famille d’Aristide qui accueille Ranma et son père dans leur maison et un climat conflictuel ne tarde pas à s’instaurer entre Ranma et Adeline, la fille cadette, qui à contre cœur et selon le désir des deux pères, se voit attribuer le titre de fiancée du jeune garçon. (tiré de wikipédia)

Que de souvenirs, que d’heures passées devant la TV le matin et les mercredis…

Et vous, quels sont les animes du club Dorothée qui vous ont le plus marqué ? Quel est votre Top 3 ?

   

Publicités

Publié le 16 juin 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :