Original Soundtrack : Mass Effect

En juin 2008, déferlante, le monde du RPG se porte mal, une année de vaches maigres (uniquement Gothic 3 et la décevante extension de Neverwinter Nights 2 : Storm of Zehir) et dieu sait qu’on s’emmerde, puis arrive ça 

Belle gueule de messie hein ?

 Et il faut le dire, ça a fait un bien fou. Délaissant l’un peu trop utilisé héroïc fantasy au profit de la SF et du space opéra Mass Effect a marqué un certain nombre d’esprits, la preuve en est du succès critique et commercial qu’il a rencontré. Deux suites (logiques et cohérentes, pas du rallongage de mayonnaise comme on peut le voir dans certaines franchises) ont suivit et ont rencontré le même succès (quoique Mass Effect 3 fait débat sur sa fin, ceci est un débat sur lequel je ne me prononcerais pas). On peut juger la réussite de Mass Effect sur plusieurs choses : son univers crédible (Bioware a apparemment fait pas mal de recherches sur les progrès technologiques à venir), ses thèmes matures (xénophobie, magouilles politiques, cartels et autres choses du même acabit), l’écriture des personnages et la très bonne musique qui accompagne tout ça.

 Les deux premiers épisodes auront comme compositeur le très inspiré Jack Wall qui jusque là était resté assez discret (a part Splinter Cell : Pandora Tomorow et Jade Empire (des mêmes Bioware, le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre) le monsieur n’avait pas fait grand-chose) et visiblement motivé le sieur s’est  transcendé. Mélangeant la musique électronique à des thèmes plus classiques mais assez sobre donnant un vrai charme à l’univers mis en scène par Bioware lui-même tranchant par rapport à pas mal de production SF par la sobriété de son design.

Le thème principal, sobre, efficace alors que se détache de l’espace le fameux Normandy, vaisseau emblématique de la série

 Chose très réussie les musiques ne sonnent jamais parfaitement harmonieuses, revoyant l’impression à la fois de découverte et d’émerveillement et d’une espèce de méfiance par rapport à l’inconnu , un petit exemple avec ça

Au fin-fond d’une ruine sur une planète oubliée des hommes, des extraterrestres et de Dieu qui sait ce qu’on peut trouver ?

 Et pour notre plus grand bonheur Jack Wall est de nouveau de la partie pour le second opus et se montrera tout aussi inspiré, un peu plus épique dans ses compositions mais en gardant tout son charme et sa maestria

 Horizon, une colonie que vous explorerez où il n’y a personne, juste des méchas hostiles et la nuit glacée, un paysage où on aimerait passer ses vacances …

A noter que l’épique s’invite avec efficacité dans ce Mass Effect 2, notamment via un très bon thème digne d’un bon gros blockbuster Hollywoodien, le kitch retentissant en moins

 Imaginez que vous fuyez une installation ennemie sur point de sauter, coursé par tous ses occupants et la structure s’effondrant.

 Hélas trois fois hélas, les bonnes choses ont une fin, en effet Mass Effect 2 marque la fin du travail de Jack Wall de la série, celui-ci se voit remplacé sur le troisième opus par Clint Mansell, connu notamment pour son travail dans la bande originale de Requiem For A Dream (vous savez, le film dont tout le monde connaît le thème principal tellement on nous la servi à toutes les sauces). Et les sirènes d’Hollywood aidant, la créativité du monsieur est un peu moins affutée, ce qui amène à des thèmes certes efficaces mais beaucoup moins marquant du fait de leur aspect beaucoup plus conventionnel (si l’on fait fit des réinterprétations des thèmes des deux précédents épisodes). Selon moi seul une musique tire son épingle du jeu : 

Cette musique s’entend alors que Sheppard quitte la Terre au début du jeu, voyant sous ses yeux la ville ravagée par les moissonneurs (dont les gros sons de basse ont été incorporés dans le morceau), donnant à la fois ce mélange de tristesse mélancolique et cette urgence de partir face à une menace qu’on ne peut vaincre. (honnétement elle me tire des frissons à chaque fois que je l’entends)

Publicités

Publié le 6 juin 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :