Versus : les suites

 La continuité est un phénomène qui nous obsède, instinctivement on aime qu’elle soit là, que les choses s’enchainent et se ressemblent un minimum, histoire de se sentir rassuré. Un besoin de confort, de familiarité en somme. Un besoin que les éditeurs ont vite compris vu que le concept de suite ne vous est, je pense et j’ose espérer parce que sinon votre niveau intellectuel risque d’être sujets à de nombreuses inquiétudes, pas inconnu. Et dieu sait que les suites on en a vu, des belles, des magnifiques, des décevantes, des pas mures, des frelatés, des débiles, des commerciales et que sais-je encore.

Mais pourquoi des suites ? Pourquoi en notre sein nous en voulons et pourquoi l’éditeur nous en fait-il ? Parce qu’au fond, si le jeu est un bon jeu on a qu’une envie c’est d’en ravoir plus, de re-gouter à la sensation qu’il nous a apporté, à l’ivresse qu’il nous procure et au sentiment lorsqu’on l’a découvert et ce dans un nouveau cadre. Peut être espère t’on la même mais en mieux ? Revoir par exemple les personnages qu’on a tant aimés ? Faire briller une larme de nostalgie dans le coin de l’œil ?

Ou doit-on y voir de la putasserie de la part de l’éditeur, ce fourbe rascale qui ne prend aucun risque, se reposant sur ses acquis et nous servant la même limonade, profitant de notre crédulité de joueur amoureux du jeu pour nous vendre sa pisse froide en économisant sur la communication ? Et pis pourquoi des suites franchement ? A part salir la mémoire de notre cher jeu avec un descendant qui ne veut que lui sucer sa renommé en se complaisant sur les bases courageusement posés par le premier opus sans les changer, à quoi sert cette fameuse suite ?

Je vous laisse juge, faut il mettre ces suites aux chiottes, merdouilles complaisantes qu’elles sont, avilissant des licences autrefois prestigieuses (parfois même pas prestigieuse à la base comme une certaine série de FPS grand spectacle) ou les choyer doucement prêt de nos cœurs, porteuses du souvenir du premier opus qu’elles renvoient en nos petits cœurs de gamers ?

Publicités

Publié le 16 mai 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Je comprends les éditeurs qui, aux vues des sommes engagées dans la réalisation d’un jeu, n’ont pas le droit à l’erreur car si le jeu ne se vend pas, ils risquent la faillite… Coté joueur, bien évidemment c’est le coté rassurant du « je connais déjà » et quand on voit le prix des jeux, on n’a pas trop envie de se faire avoir… Après oui il y a bien évidemment des abus… Pour exemple, Assassin’s Creed, avec ce que j’appelle les versions 2.1 (Brotherhood) et 2.2 (révélations) qui ne sont pas mauvaises, mais qui manque cruellement de nouveautés, et pour moi, et comme tu le dis, une suite doit impérativement supplanter son petit frère pour être réussie. Maintenant j’attends le 3 avec impatience ^^.
    Ce qui est dommage avec ces suites, c’est évidemment le manque de vraies nouveautés tant dans le gameplay, que dans les scénars, et du coup certains jeux qui apportent une vraie fraicheur aux JV (comme Majin and the Forsaken Kingdom) restent méconnus du grand public… Heureusement, les prods indépendantes nous font du bien de ce coté là !

  2. Je suis assez d’accord, on a pas mal le problème des acquis. Les dévs choissisant de garder les choses qui ont plut dans le premier, quitte à ne pas changer le fondement en rajoutant un peu de truc par dessus. Par exemple là je suis sur Arkham City, honnétement j’ai l’impression d’une version revue et corrigée de Arkham Asylum, quelques ajouts, un ou deux mouvements de plus et un environnement changé. Ca n’en fait pas un mauvais jeu pour autant mais ça illustre bien, je trouve, cette frilosité à se renouveller.

    Pour ce qui est de l’indé tu connais ma position là dessus, c’est clairement autre chose mais de là à penser que ça sauvera le monde du jeux-vidéo je me bidonne doucement. Selon moi la solution est plus à chercher dans une espéce de retour en arrière, d’analyse des vieux jeux et de tirage de leçon et surtout d’une meilleure communication entre éditeur/concepteur et les joueurs qui recoivent. Kickstarter me parait être un pont assez intéréssant à ce niveau là mais là encore y voir l’avenir me parait hasardeux.

    Une affaire à suivre, à n’en pas douter.

  3. Ben après quand tu vois le nombres de jeux qui sortent chaque mois…. beaucoup se perdent au milieu de cette masse, c’est peut être aussi un début de problème.

    Pour Batman le premier était déjà plus qu’excellent, difficile de l’améliorer considérablement dans ce cas là. Je pense que c’est une exception.

    Après pour l’indé, c’est sur que c’est pas cela qui va sauver le JV, mais c’est un bon pansement je dirais :)

  4. Il y a aussi un autre effet pervers, certains jeux optent pour le nom d’une série bien connue alors que ce n’est pas nécessaire, c’est juste ‘vendeur’ et diminue la prise de risque du coup de développement.
    De ce fait ce qui aurait pu devenir une nouvelle série se voit transformée en spin-off d’une existante.

  5. :troll: De toute façon toutes les suites c’est de la merde sauf portal 2.

    Nana blague à part, on nous ressort de Fifa, des call of et des tony hawk depuis des lustres, c’est claire que ça pique de l’espace à des dishonored ou d’autres titres plus originaux. Après quand une suite est plutôt inspirée (exemple : Zelda Majora’s Mask), faut pas se priver non plus. Enfin bref comme tout, y a à boire et à manger, et beaucoup de bouses aussi.

  6. Pour les Call of et Tony Hawk je ne m’avance pas, mais par exemple pour Fifa je ne suis pas trop d’accord. Certes, chaque année, ils nous sortent un nouveau jeu, avec son lot plus ou moins grand de nouveautés je te l’accorde. Mais je trouve ces sorties justifiées pour ne serait-ce que la mise à jour des effectifs (quoi de plus nul que de jouer avec une équipe non à jour) après tu vas me dire ils pourraient créer des patchs et basta, mais bon ca n’a aucun interet pour eux… Perso, j’ai toujours achété chaque année les PES, et depuis quelques années FIFA, et hormis 2-3 épisodes de PES (juste avant ma trahison pour FIFA) ôù je trouvais, à titre personnel, que Konami se foutait de notre gueule, je n’ai jamais été déçu. Y’a qu’à voir l’énorme évolution des FIFA sur ces dernières années. De là à dire que le 2013 sera excellent…
    Après je comprends que si tu n’es pas un fan inconditionnel du genre tu trouve cela abérant. Exemple: j’ai le jeu NHL 2010 (je crois) et je m’en fou de ne pas avoir la MAJ… Pareil pour les Call of, j’ai le Black Ops, ca me suffit… Tout est une question de goût en fait

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :