Interview/ bizutage d’Arakis, la dernière recrue

Entre deux lancers d’œufs et de farine à la tronche d’Arakis (et oué, c’est le rite de bienvenue), on va quand même prendre le temps de bombarder ce jeune homme de questions personnelles et intrusives, histoire de mieux le connaitre. Petit rappel des faits : après avoir longtemps (et dès les origines du blog) avoir squatté la section commentaire de RNG, Arakis (anciennement Efranis) rejoint les rangs de notre équipe.

Nøød : Première question : interrogatoire de police et fouille au corps dans les règles. fais péter les infos persos : âge, sexe, mensurations corporelles, Pseudo, etc…

Arakis : Alors, alors. Arakis, 19 piges, né le même jour que John Cena et Michael Moore, le jour où est mort Shakespeare et Boris Eltsine, le jour où Dark Side of The Moon a quitté le hit-parade et où on a fondé la SFIO, autrement dit le 23 avril. 1m70, 54 kilos de muscles, de virilité, de classe et de cheveux longs. Actuellement étudiant en histoire (ce qui explique la masse de références historiques chiantes au début, faut bien prêcher pour sa paroisse) et vis chez mes géniteurs dans la bonne vieille Lotharingie, lieu des pâtés lorrains et de l’eau de vie de mirabelle.

La boisson des champions…

Arakis, c’est une longue histoire, à la base en fait sur le premier forum où je me suis inscrit c’était Arkanis, puis un pote m’a gonflé en me disant que c’était je ne sais quel gugusse de Magic : The Gathering. Résultat j’ai voulu en changer, je venais de voir Dune (le téléfilm de John Harisson, pas le truc bizarre et assez mauvais de Lynch) et comme ceux qui ont lu le bouquin ou vu le film le savent la planète où se passe l’action s’appelle Arrakis, ayant pas lu le livre à l’époque je me suis appelé Arhakis, le truc c’est que c’était déjà prit sur le forum où je voulais aller, résultat j’ai enlevé le h et c’est devenu Arakis. Pseudo qui a plus lui même subit des mutations en reprenant un h puis en devenant Arhakin, puis Arhakin Al-Krae (je dis ça, on ne sait jamais, nous sommes sur un blog tellement celébre, peut être des fans venus d’ailleurs qui me reconnaitront). Mais comme j’ai connu Nood en étant Arakis tout court j’ai choisi de prendre celui-là. Chose marrante à savoir Arrakis dans le bouquin est une planète désertique où on trouve une espèce d’épice psychotrope qui file des pouvoirs mentaux et allonge la durée de vie, classe de se dire que je suis ça à travers mon pseudo.

The Rock : Et maintenant fais péter les infos JV : années d’expérience, support(s) utilisé(s), genre de prédilection, genre(s) détesté(s), ton jeu préféré, … Lâche tout !

Arakis : Alors, le jeux vidéo est moi ça fait un bon moment, mon père a un ordi depuis avant ma naissance et j’ai vraiment grandi là dedans (d’ailleurs je remarque à force que dans ma génération je suis un peu un cas à part, la plupart de mes potes en ont eu un plus tardivement). Donc à proprement parlé 19 ans.

Après si on parle de la pratique pure et dure je ne saurais pas trop dire, déjà parce que j’ai du mal à me souvenir quand j’ai vraiment eu l’âge de me foutre devant l’ordi et aussi parce que pendant un moment j’ai joué par procuration : ma sœur ainée jouait (elle savait lire, ce qui aidait beaucoup) et en général les décisions prises sur sa partie étaient le résultat d’un consensus entre nous deux (pour preuve, les sauvegardes portait le nom de cf, de nos deux initiales). Je dirais que j’ai vraiment du commencé à jouer vers 6 ans.

(photo d’archives…)

Niveau supports c’est pas super varié, j’ai commencé sur PC (je me souviens encore que l’ordi tournait sur Windows 98), j’ai pendant un temps eu une Megadrive (dont je garde d’assez bon souvenir, faudrait que je trouve un émulateur de tous ces bons vieux jeux (à noter ceci dit que certains jeux que j’avais se sont retrouvés testés par le Joueur du Grenier, ce qui est juste la classe)). Megadrive que mon père a ensuite vendu pour je ne sais plus quelle raison. Et bien que je l’ai fortement désiré j’ai jamais eu de 64 (pour l’anecdote j’ai failli en avoir une, mes parents m’avaient promis que si je bossais bien j’en aurais une, je m’étais foutue une telle pression que j’ai raté lamentablement tous les interros qui ont suivis, résultat mon père qui en avait acheté et l’avait planquée est partie la rendre au magasin. J’ai été vert quand j’ai appris ça). Du coup je suis resté exclusivement PCiste depuis toutes ces années.

Niveaux jeux je suis du genre FPS et RPG, FPS parce que j’ai toujours aimé la bourrinade et que forcément Unreal Tournament vers 13 ans ça marque les esprits (si un membre de Famille de France passe par là RNG est foutu mais j’assume parfaitement). RPG, c’est surtout le plaisir de l’aventure, de la découverte, des impacts que mes actions ont sur le monde alentour, le plaisir d’être un autre et de vivre l’aventure de cet autre. Fut un temps j’étais pas mal branché RTS mais depuis Dawn of War j’ai l’impression que le genre à limite disparu, c’est sûrement faux mais j’ai rien entendu qui attire mon attention sur un jeu du genre donc je l’ai relégué dans des intérêts plus secondaires.

En styles de jeux détestés, j’aime pas les jeux de sports, à la fois parce que dans la vie réelle je suis pas spécialement intéressé par le sport (à part le curling) et aussi parce que la volonté de réalisme de ce genre de jeux m’emmerde, je joue aux jeux vidéos pour changer de ma vie de tout les jours, un peu comme quand je lis un livre ou regarde un film, pas envie de me retrouver dans un truc qui ressemble à la réalité. Dans un autre genre je suis pas fan des jeux de bagnoles, à la fois parce que je m’intéresse pas des masses aux bagnoles (et il faut le dire, en général les devs mettent l’accent sur je ne sais combien de belles carrosseries ritales ou germaines dont je n’ai strictement rien à battre) et encore une fois le coté proche de la réalité j’en veux pas (un seul jeu de bagnole à réussi à me toucher c’était un truc qui s’appellait POD avec des bagnoles complétement nawaks qui avaient un design de fou, produit par Ubisoft en 97, depuis ça rien eu à foutre).

Mon jeu préféré, alors là Nood en sait quelque chose depuis le temps que je le bassine avec, c’est Baldur’s Gate 2 : Shadows of Amm (et l’extension Throne of Bhaal qui va avec). Jeu que je connais par cœur, recommencé des dizaines de fois, pour moi ce truc c’est le Saint Graal, le plus dingue étant la communauté de moddeur qui continue de bosser dessus en apportant notamment pas mal de très bons mods qui créent de nouveaux compagnons et tout ce qui va avec (romance (oui messieurs dames, des histoires d’amour avec des personnages en pixels, choquant n’est-ce pas ?) quêtes de loyautés, background personnels). Franchement je pourrais en parler toute ma vie de ce jeu. Une campagne vraiment intéressante avec ses rebondissements qui ne sont pas capillotractés, des persos géniaux sur leur écriture (autant les alliés que les personnages qu’on rencontrait en chemin) des décors qui sont encore aujourd’hui superbes (la 2D vieillit exceptionnellement bien on ne le redira jamais assez), une musique sublime et envoutante (que je réécoute encore régulièrement, ça tourne souvent sur mon mp3 quand je vais à la fac le matin). Franchement un jeu qui m’a marqué pour toujours quand bien même tous ses défauts (que je reconnais pleinement mais dont j’ai rien à foutre tellement c’est mon jeu chéri à moi)


Rien que pour le plaisir, le thème d’intro du jeu.

Nøød : Raconte (avec details et tout !) Comment on s’est rencontré ! Moi c’est une hsitoire qui me fait marrer (et halluciner mes collègues).

Arakis : Ouaip, j’ai rencontré Nood y’a pas loin de trois ans, en début d’aout 2010 si mes archivages personnels sont exacts (et en général ils le sont). C’était sur un forum dédié à la série des Elders Scrolls (wiwiland pour les curieux, soit la plus grosse communauté francophone). Pour être précis sur une section qui n’intéresse que bien peu de monde (à tord bien entendu) autrement dit la section de roleplay. Le sieur s’est greffé sur le groupe de jeu où j’étais moi même fraichement arrivé nous lui avons fait un chaleureux accueil (avec piques et torches à l’appui). Son perso et le mien ont été amenés à magouiller ensemble (le reste du groupe nous étant un tantinet hostile il faut le dire) du coup histoire de ne pas spammer nos boites à MP on a eu notre première conversation via msn. Et de conversation de roleplay en conversation de roleplay une estime mutuelle s’est développée. Y’a un an de ça le bougre à eu l’idée vicieuse de m’offrir Portal sur Steam (dans une période où il était gratos, malin le Nood) ce qui a fait exploser mon temps de jeu. Étant donné qu’on avait de plus en plus de jeux en commun on a passé un bon bout de temps à jouer en multi, et chemin faisant j’ai découvert ce blog que j’ai copieusement floodé, puis humblement contribué (par un excellent test de Borderlands que je vous incite à lire si vous êtes des gens de bons gouts). Et puis au final Nood m’a proposé de rejoindre le staff et je n’ai pu qu’accepter cette proposition de rejoindre le blog le plus tendance et le plus fréquenté de la blogosphère française.

C’est ici que tout a commencé (et que tout finira, probablement).

Nøød : En fait, ce qui est très drôle avec Arakis, c’est que c’est un bonhomme que j’ai vraiment connu par couche successives : d’abord via son perso de roleplay, puis par son avatar sur wiwiland, puis par son avatar msn, vocalement via steam et y a quelques temps on s’est même échangé des photos pour voir nos gueules respectives. Ce type là a eu plusieurs identités successives cachées les unes dans les autres (inception, tout ça), d’abord purement numérique, alors que maintenant je discute avec son père, on se contacte quasi tous les jours, etc…. Enfin bref, Arakis s’est forgé une certaine réputation parmi mes semblables, celle du bon pote inconnu autrement que par l’internette (ce qui ne manque pas d’étonner les gens normaux).

Arakis : Et ouais, je suis un mille-feuille de personnalité, la classe hein ?

Nøød : Fan de FPS, de RPG, alors donne nous ton top 3 pour chacun de ces genres… Et sinon, niveau MMORPG ?

Arakis : Alors là, grosse question.

Niveau FPS :
1 : Unreal Tournament (même si ça fait longtemps que j’y ai plus joué, je dois être une grosse bille aujourd’hui)
2 : Borderlands
3 : S.T.A.L.K.E.R. Call of Pripyat

Coté RPG :
1 : Baldur’s Gate 2 (le beau, le grand, le sublime, le magnifique)
2 : The Witcher 2 (me suis fais violence pour choisir entre le 1 et 2, chacun a des cotés géniaux que n’a pas l’autre)
3 : Vampire : The Masquerade – Bloodlines

Je ne le redirais jamais assez, les tops trois c’est horrible à faire.

Sinon coté MMO j’ai pas mal tâté, commencé sur Guild Wars qui avait à l’époque l’immense mérite de ne pas nécessiter d’abonnement mensuel. Je suis passé à WoW ensuite parce que le père avait eu la bonne idée de se prendre un compte et ma frangine aussi, ce qui a amené à du jeu en famille (un truc qui revient de temps à autre, chez moi les Arakis on geek en famille), puis je me suis lassé malgré le cote sandbox vraiment trippant qui m’avait filé une sensation vraiment grisante de liberté. Très honnêtement sur tous les MMO que j’ai fréquenté y avait à boire et à manger, des gens sympas comme tout, des connards prétentieux des extrémistes politiques et même des conspirationnistes (véridique), le truc c’est de faire le tri dedans. En soit c’est une expérience que j’ai aimé, je sais pas si aujourd’hui je m’y remettrais avec le même plaisir avec mes gouts qui ont évolués et mon coté asocial qui m’incite plus à jouer avec uniquement des gens que je connais et que j’apprécie … On verra bien avec la sortie de Guild Wars 2 si mes vieux démons me reprennent.

The Rock : Et quels sont les jeux que tu attends le plus cette année ?

Arakis : Bah en fait pas grand chose, le fait est que pas mal de jeux que j’attendais sont sortis en début d’année résultat j’ai pu y jouer et me faire mon opinion résultat j’ai plus tant d’attentes que ça. En me creusant la tête je dirais bien Borderlands 2 (histoire de se refaire un bon coup de coop avec le sieur Nood et si possible une bonne grosse barre de rire) et Dishonored (parce que je soutiens les studios français). A part ça rien qui me vienne à l’esprit, peut être Darksiders 2 qu’a l’air pas mal mais vu que j’ai pas joué au premier…

Nøød : Bon, le PC c’est bien (nan franchement, c’est bien), mais niveau console ? Ta préférée, celle que tu détestes ? un jeu console que tu voudrais tester absolument, un qui t’as marqué ?

Arakis : Bah niveau console je n’ai possédé que la Megadrive, donc faire un choix dans celle que je préfère et que je déteste avec juste ça comme bagage …. On dira qu’elle gagne par abandon.

Sinon niveau jeux sur consoles j’avoue que les jeux de baston à la Dead or Alive, SoulCalibur et compagnie ça me fait de l’œil, un truc qu’on a typiquement pas sur ordi (ou du moins pas avec le coté communautaire qu’on peut avoir à pratiquer à plusieurs devant un écran avec la manette en main). A part ça y a quelques exclus consoles genre Heavy Rain, Gears of War, God of War qui me tentent un peu. Après j’irais pas jusqu’à tuer pour pouvoir y jouer.

Sinon un jeu console qui m’a vraiment marqué, j’en ai un (et ça va te plaire) c’est Zelda : Ocarina of Time. J’y jouais à chaque fois que j’allais chez le cousin qui était le seul de la famille à avoir une 64, à chaque fois j’étais fasciné par ce jeu, me paraissait si beau pour l’époque. Je crois qu’en fait j’ai plus fantasmé sur la 64 de mon cousin que sur la plupart des canons de ma classe de seconde à l’époque où j’étais en plein éveil hormonal.

The Rock : Toi qui est attaché au clavier et à la souris de ton PC, que penses-tu de l’évolution actuelle des JV avec notamment l’explosion de la reconnaissance de mouvement, de la réalité augmentée, du tactile, de la 3D, et toutes les nouvelles « améliorations » de ce type ?

Arakis : Bonne question, personnellement je ne m’y intéresse pas. C’est plus gadget qu’autre chose je trouve. Ça a son intérêt je suis le premier à l’admettre et c’est un tantinet plus fun de mimer un mouvement d’épée comme un couillon devant la Wii en jouant à Zelda que de juste branler un bouton de manette (à noter que j’ai failli éborgner quelqu’un en faisant ça). Après si on en croit certains c’est l’avenir du jeu vidéo, c’est une vision que je partage pas, j’aurais tendance à croire qu’à force se créera une sphère dans le jeux vidéo correspondant à ça avec un public particulier qui lui correspond (ce qui se fait un peu en ce moment et qui s’est bien vu au lancement de la Wii avec des vieux en maison de retraites qui avouaient se marrer là dessus).

Grosse marrade entre personnes du 3eme âge…

Après tout ce qui est réalité augmentée j’avoue que je me suis pas particulièrement intéressé à la chose donc je ne me prononcerais pas. Le tactile je suis pas du tout fan à la fois parce que le clavier souris me satisfait pleinement que parce que personnellement je trouve ça assez dégueulasse vu le nombre d’endroits où les gens peuvent foutre leurs mains avant de les poser sur un support tactile …

Ceci dit je juge d’après la vision que j’en ai aujourd’hui, si je me renseignais sur la chose avec attention et creusais le terrain mon avis serait peut être un tantinet différent.

Surpris par contre de voir que tu me parles de l’évolution des jeux vidéos et que tu me demandes pas si c’était mieux avant. Un coup de fatigue le Rock ?

The Rock : Non, je commence tout simplement par te connaître de mieux en mieux, et je connais ton avis sur le sujet ! Mais bon puisque tu insistes, et pour nos lecteurs… Alors ? C’était mieux avant ?

Arakis : C’est mon coté pernicieux ça, j’aime te lancer sur un sujet de trollion. Quant à savoir si c’était mieux avant, en fait je dirais que oui et non. Le problème est je pense que le jeu vidéo a changé de statut par rapport à ce qu’il était avant (disons les années 90 parce que avant c’est franchement trop vague). On est passé d’un loisir de niche à un média plus large, et donc un produit moins spécifique ce qui a amené des exigences différentes, un cahier des charges différentes. De même les joueurs ont également changés je pense, si on a plus de jeux bourrés de texte et avec des graphismes laids comme Fallout, c’est je pense parce qu’une majorité de gens n’en veulent plus. C’est certes un nivellement par le bas mais le marché est ce qu’il est.

Selon moi (et ce n’est que personnel) la façon de voir un jeux vidéo dans sa conception a elle aussi changée. On est passé d’une vision en terme de contenu puis seulement après de gameplay et de visuel (testez un Fallout, franchement c’est pas très joli, et c’est pas super plaisant à jouer) par rapport à aujourd’hui des jeux conçus sur une base de gameplay, puis de visuel et seulement ensuite de contenu (parfois on peut inversé le visuel et le contenu, c’est selon les studios). D’où on a des jeux plus beaux, plus agréables à jouer mais pas forcément plus riches. Le problème est selon moi de trouver l’équilibre entre les trois, choses qui n’est pas encore tout à fait possible vu que les moyens, la politique actuelle sur les jeux vidéos, les gouts et les couleurs toussah …

Je pense que l’on peut sans trop se tromper comparer le jeux vidéo au cinéma tel qu’il est aujourd’hui. On a un horizon assez chargé par les blockbusters et derrière des films de plus ou moins grande envergure qui trouvent plus ou moins leur public selon le genre auquel les fils appartiennent (par exemple ces derniers temps on voit un road movie tout les trois ans grand maximum, pareil dans le jeux vidéo, on est radin en RPG). Le fait est qu’aujourd’hui le cinéma se stabilise plus ou moins avec un équilibre correct entre grosses productions (qui peuvent être très bonnes hein, Inception a couté des millions de dollars ça reste un excellent film), les films « moyen budget » et le cinoche indépendant qui fait des gorges chaudes à Sundance. Le jeux vidéo lui n’a pas encore trouvé cet équilibre bien que l’arrivée en force et le triomphe commercial de pas mal de jeux indé ont pas mal changés la donne ces derniers temps. A voir sur la durée ceci dit dans la mesure où pas mal d’indé me paraissent des espèces de coups de têtes données dans le vide histoire de dire merde aux gros studios et rien d’autre via des projets un peu tordus qui ne plaisent qu’à une frange réduite qui se sent aux dessus de tous les « kikoolol joueurs de CoD » (formule telle que je l’ai trouvé sur un certain site spécialisé francophone que je ne nommerais pas).

Nøød : Un coup de cœur du moment, un coup de gueule aussi ?

Arakis : J’avoue que ces derniers temps j’ai pas tâté à des masses de nouveaux jeux mais si je devais donner mon dernier kiff je dirais Mass Effect 3 malgré tout ce que les gens lui reprochent (et dans mon optique la fin n’est pas mauvaise, elle est juste mal amenée et je le clame) qui a frôlé le sans faute sur le déroulement de la saga.

Par contre j’ai un coup de gueule, pas contre un jeu mais contre un individu, j’ai nommé Markus Persson, mieux connu comme Notch, le père de Minecraft. Alors là certains vont lever un sourcil et me demander c’est quoi le délire, et bien c’est simple, 90% de ce mec me fout les glandes par son attitude. Bon Minecraft c’est sympa mais ses réactions quant aux question des fans par rapport à ses promesses, ses mises à jours en saut de puces, ses trolls minables pour essayer de se faire exister maintenant que la déferlante Minecraft est passée et, le pire je trouve, son espèce de tendance à se prendre pour le messie et à donner des leçons à tout le monde. Le genre de gros con qui me débecte (après ce n’est que mon avis, tout fan de Notch trop fanatique peut me retrouver sur un ring s’il le souhaite).

Kitana : Et pour finir cette interview, je viens mettre mon grain de sel avec une question hors-sujet. Et niveau manga alors ? Nous avons pu lire lors d’un article précédent que tu connaissais Death Note, manga qui n’est connu généralement que par les fans de manga. J’en conclus donc que cette « culture » fait parti, tout comme les jeux vidéo, de ton quotidien ? Si oui, quels sont tes mangas préférés ? Si non, Obi wan Kenobi …

Arakis : Presque bon, j’ai par un temps été un gros fan de manga au moment où le phénomène a vraiment explosé (soit y a 4-5 ans) le truc c’est qu’à force m’est venue une lassitude, à la fois par manque de blé (parce que mine de rien ça coute cher ces conneries quand t’as une série qui s’étire sur 70 volumes au moins) et aussi par fatigue à force d’une certaine redondance. Ce que je vais dire n’engage que moi et j’admets sans souci que j’ai pas cherché assez loin mais à force j’ai trouve que thématiquement le manga tournait en rond (à quelques exceptions prêt je l’admets), toujours les mêmes théories du libre arbitre, de la protection de ceux qu’on aime et tutti quanti. Ça m’a gavé ce qui fait que j’ai arrêté complètement.

Sinon en manga préféré avant de raccrocher je dirais Berserk qui m’avait franchement bluffé au niveau technique dans la maitrise que le type avait de son crayon, après scénaristique ment c’était un peu crapoteux et pourvu d’une violence pas forcément utile.

Donc pour répondre à la question de base, le manga ne fait pas partie de mon quotidien, désolé Kitana, tu vas pas pouvoir me bassiner H24 :p

Nøød : On te laisse avec le traditionnel mot de la fin pour terminer en beauté…

Arakis : Au revoir ça convient ? Sinon merci à toi Nood de m’avoir proposé d’intégrer le staff et merci à The Rock d’avoir bien voulu de moi parmi vous. Aujourd’hui RNG, demain le web entier.

On va donc laisser notre lectorat sur cette bonne parole, merci encore à toi d’avoir répondu à nos questions !

Publicités

Publié le 2 mai 2012, dans Info Blog, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :