Test de Syndicate – PS3, Xbox360, PC

Il y a quelques jours sortait Syndicate sur les trois plateformes nextgen (PS3, Xbox360 et PC). On en avait déjà parlé sur RNG, et après vous avoir fait part de mon intérêt pour ce titre, je me devais de faire un petit résumé des critiques vues ça et là sur le web. Syndicate m’était apparu comme la possible bonne surprise de ce début d’année dans le monde du FPS avec son univers cyberpunk sympathique, son action non-stop et les capacités de personnalisation du personnage que le titre laissait entrevoir. Je vous renvoie aux news correspondantes pour une analyse plus approfondie de ce que promettait le titre. Verdict après la sortie…

C’ÉTAIT BIEN TENTÉ, MAIS NON.

Le jeu se récolte des critiques moyennes à médiocres sur la plupart des sites spécialisés… et pas forcément les plus méchants : JV.com, d’habitude pas trop critique, lui octroie un décevant 13/20, tout comme Gameblog (3/5), Gamekult descendant même jusqu’à 9/20.

Pour faire simple, la plupart des personnes y ayant joué regrettent :

  • La banalité globale du jeu qui ne propose pas d’expérience plus innovante que ça (notamment dans un marché du FPS saturé de titres plutôt convaincants pour le grand public, Call Of et Battlefield 3 en tête).
  • La campagne solo qui se révèle courte, ennuyeuse et peu variée, avec une mention spéciale pour un scénario prévisible amené péniblement par une narration très légère.
  • Que ce soit dans le level-design, la mise en scène, l’arsenal ou même les pouvoirs cybernétiques de votre perso, tout cela peine à convaincre par un manque cruel de nouveauté. Deus Ex a fait mieux il y a quelques mois en matière de pouvoirs et n’importe quel CoD possède autant d’armes aussi bien maitrisées.

Tout ce petit monde regrette donc que le produit final soit d’une platitude si infâme, d’autant que les pouvoirs (au nombre incroyables de 3 !) sont marrants les dix premières minutes, moins après, plus du tout ensuite ; qu’il n’y a pas de personnalisation du personnage (il y a bien un petit arbre de compétences, mais suffisamment anecdotique pour que la moitié des tests oublient d’en parler) et que l’univers aurait vraiment mérité d’être traité de manière plus approfondie.

TOUT N’EST PAS NOIR AU PAYS DES CORPOS

Saluons quand même quelques points positifs, qui ne sauvent pas le titre, mais tout de même.

  • La campagne co-op souffre de moins de défauts que son homologue en solo, en vertu du principe selon lequel se faire un FPS avec son petit frère métalleux/copain acnéique/cousin germain n’est pas désagréable. E, revanche cette partie solo est également répétitive et surtout trop vite pliée.
  • Le design général, à défaut d’être original (Deus Ex, toujours) est bien réussi, les graphismes potables sans être transcendants, la maniabilité carrée… La partie technique du titre est donc tout à fait correcte.
  • Si l’action est répétitive, elle n’en est pas moins bien menée avec moultes fusillades et un bodycount (nombre de kills par mission) comparable à un Left4Dead ou un Borderlands. Un bon défouloir, en somme.
  • Enfin, le système DART, qui permet l’utilisation des pouvoirs cyber, est jugé comme bien foutu, autant qu’il est insuffisamment exploité… c’est ballot.

VERDICT

En début de cette année 2012, je me demandais si Syndicate serait un bon jeu sur lequel je passerais des heures après l’avoir acheté le jour de sa sortie ou si il rejoindrait la catégorie des JV acheté 4.99€ pendant les soldes sur Steam 18 mois après sa sortie. Reponse ; ni l’un ni l’autre, puisqu’il ne mérite pas qu’on y claque 50 euros et qu’il n’est pas dispo sur Steam (mais sur Origin, plateforme de téléchargement EA et concurrente à Steam, donc). Le verdict est sensiblement équivalent sur consoles puisque de l’aveu de tous, ce jeu n’est pas complétement loupé mais souffre de la comparaison avec les grosses licences du FPS sortis ou à venir.

C’est donc, à mon grand regret, très probablement la dernière fois que je parle de ce JV qui aurait pu être trop bien, mais en fait non. En guise de cérémonie d’adieu, je vous livre ces quelques wallpaper pour profiter une dernière fois du design pas si loupé que cela. Reste à espérer que EA produise une suite plus convaincante à cette licence dont ils ont, pour l’instant, terriblement gâché le potentiel.

1920*1200 pixels, clic droit -> afficher -> enregistrer l’image pour la télécharger.

1920*1080 pixels.

900*1352 pixels.

Publicités

Publié le 26 février 2012, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Aime bien le dernier wallpaper avec la Syndicate gril. Par contre ça me troue le cul pour le scenar dans la mesure où on l’avait confié à Richard Morgan (pour ceux qui connaissent pas c’est un auteur de SF pas dégueu du tout) qui en général fait du bon boulot, certes pas toujours subtil mais assez intelligent avec ses bouquins, chiant ….

  2. Moi ce qui me dérange le plus c’est qu’en jouant à Deus Ex Human Revolution jme suis dit : « c’est bien, mais c’est pas vraiment un FPS. J’aurais bien aimé la même chose mais en coop et avec plein d’ennemi et plus d’action. » C’est un peu ce que tout le monde attendait avec Syndicate, mais ça sera pas pour cette fois, tout simplement.

  3. Quand t’y penses c’est normal qu’on l’ait fantasmé le Syndicate, étant la descendance d’un jeu de Peter Molyneux normal qu’on y ait cru aux promesses de monts et merveilles pour se retrouver à la fin avec …. bah tant de chose que ça …. Descendance spirituelle de Peter Molyneux respectée moi je dis.

  4. Je n’ai pas connu l’originel sur PC il y a quelques années, et j’étais bien tenté par celui-ci… mais en fait non… Merci Nood pour ce résumé ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :