Versus : Pour ou contre les FPS joués à la manette

Suite au dernier article de Versus où je me suis fait convenablement tailler d’un bout à l’autre (NooD putain, avec un D, c’est quand même pas trop compliqué bordel de what the fuck), à moi de riposter avec un sujet qui m’est cher, sur lequel je peux me répandre en chauvinisme pendant des dizaines de lignes ; un drame, une horreur qui se joue là, sous nos yeux : Les FPS joués au pad.

Bien entendu, chacun des arguments exposés ci-bas est discutable et sera discuté avec le plus grand plaisir, tout ceci reste très subjectif et un internaute motivé pourra trouver sans forcer un troll pour contredire chacun des faits que j’expose. Mais c’est le but : si vous êtes d’accord avec moi, venez me soutenir dans les commentaires ; si vous n’êtes pas d’accord, venez également me le faire savoir. Et même si vous n’avez pas le temps ni l’envie de vous prendre le bec avec moi (vous avez tort, c’est une activité très saine qui vous fera brûler autant de calories que pendant dix-huit heures de course de fond), n’oubliez pas de voter dans le sondage en bas de page.

Un peu de vocabulaire avant tout :

FPS : acronyme de l’anglais First Person Shooter, jeu de tir en vue subjective. Typiquement : Quake, Doom, Half Life, Call of duty… par opposition à GTA, Tomb Raider, Gears of War qualifiés de TPS (Third Person Shooter) où l’on voit son perso de dos.

pad : anglicisme désignant une manette de console, par opposition au combo clavier+souris régnant en maitre sur le monde du pc.

DE LA GENÈSE ET DE L’ÉVOLUTION DES FPS, …

Le FPS est à mon humble avis tout à fait subjectif un des genres majeurs du JV pour les sensations très spécifiques, notamment d’immersion, qu’il apporte (sensations mal retranscrites dans d’autres genres approchants, notamment les TPS…) C’est un genre qui a énormément évolué depuis sa création, et dont la diversification récente (10-15 ans) est directement liée à la « domestication » de la 3D. Les premiers FPS (ou doom-like) montrent en fait une pseudo-3D (similaire dans le principe à celle d’un Mario Kart sur SNES, par exemple) bien différente de la 3D temps réel d’aujourd’hui mais les bases sont posées : armes, ennemis, portes, objets.

Et pendant longtemps, le genre ne quittera pas le PC, plate forme qui l’a vu naitre. Les FPS consoles seront soit des portages plus ou moins heureux des exclus PC, avec peu de FPS développés uniquement pour console avec succès. Peu d’exception à cette tendance, citons néanmoins GoldenEye 64, quasi-seul FPS console que les joueurs PC ont envié. En bref, peu avant l’an 2000, Les FPS majeurs (Quake III, Unreal Tournament, Counter-Strike et Half Life) ont des caractéristiques communes :

  1. Ils doivent leurs popularités à leur mode multi online (deathmatch, capture the flag…) qui ont jeté les bases des modes de jeux actuels.
  2. Ils tournent tous sur PC (à la base, tout du moins : Q3, CS et HL ayant été portés respectivement sur DreamCast, Xbox et PS2).
  3. Ces jeux vont vite, très vite, sont très punitifs pour le joueur débutant, jouent sur la faculté de déplacement du joueur et sa précision au tir.
  4. Ces jeux n’ont graphiquement rien à voir entre eux et sont identifiables au premier coup d’œil.
  5. Pas d’ironsight, pas de santé qui régénère toute seule, pas de confiture de groseille qui asperge l’écran quand on se fait toucher : un feeling très brut.

Unreal Tournament (1999) : presque une religion.

Counter-Strike, encore très joué aujourd’hui, père spirituel des FPS moderne.

Avançons gentiment d’une bonne décennie. Les FPS typiques de l’époque sont Battlefield 3, la série des Halo et celle de Call of Duty : Modern Warfare. Tous les autres FPS moins connus ne font que peu ou prou reprendre les mécaniques et le design de ces jeux. Points communs à ceux-ci :

  1. Ce sont des jeux pseudo-réalistes : on y combat avec des armes réelles malgré des comportements parfois très peu vraisemblables (armes sans recul lorsque l’on tire, précision surestimée notamment lors des mouvements du joueur ou à longue distance,etc.)
  2. De même, la plupart des FPS actuels mettent en scène la deuxième guerre mondiale ou une hypothétique guerre contemporaine vue le plus souvent (tout le temps, en fait) du côté US.
  3. Côté gameplay, en multi, ces jeux se ressemblent énormément, avec des parties qui sont bien souvent limitées à de violentes escarmouches dans des niveaux ressemblant à des arènes. De plus, ils proposent bien souvent des killcam (courts extraits vidéos, qui, lors dune mort, montrent l’emplacement de celui qui vient de vous tuer) et des killstreaks (actions qui se déclenchent sous certaines conditions et donnent un avantage à celui qui les utilise, du style d’un bombardement sur le niveau, etc.)
  4. En solo, ces jeux sont généralement constitués d’un enchainement de couloirs avec beaucoup de cinématiques, des moments « bullet time » (où l’action est ralentie). Les ennemis y ont un rôle souvent limité, se contentant d’attendre à couvert et d’arroser la zone sans plus de stratégie.
  5. Ce sont des jeux développés pour les consoles, et qui ont une sortie multi-plateforme.

Call of Duty : Modern Warfare (ou peut être est-ce MW2, voir MW3, allez savoir…)

Battlefield 3, il y a quand même un saut niveau graphismes, mais peu de nouveautés niveau gameplay…

Niveau FPS, donc, on est passé de jeux avec des grandes maps ouvertes, parfois bâties sur la verticalité des niveaux, avec des armes très différentes les unes des autres (lance-roquettes et Cie) et avant tout basés sur le skill du joueur (l’adresse du joueur et son expérience à manipuler le jeu, la connaissance des armes et de niveaux…) à des jeux dits next-gen où l’action se déroule dans des couloirs, avec des ennemis crétins, de l’action sans stratégie, la santé qui se régénère toute seule ; bref, des jeux techniquement et stratégiquement moins profonds, conçus pour plaire à un public plus large.

Il y a plusieurs raisons à cette évolution du genre. On ne peut pas ignorer le fait que le marché de la console et ses centaines de millions de joueurs a tout naturellement fait évoluer les standards du genre, mais de là à ce que cela justifie ce genre de régressions… Les vrais coupables, ce sont…

Une vraie tête de coupable, hein ?

… OU COMMENT LA MANIÈRE DE JOUER MODIFIE LE JEU

En effet, un pad est nettement, nettement moins adapté au à un jeu vue subjective que le clavier et la souris. D’abord pour la précision des déplacements (bien que sur ce point, certains estiment que les deux se valent) mais surtout, surtout, trois fois surtout, pour la précision du tir. Là dessus, le doute n’est pas permis : La souris permet de contrôler bien plus précisément et rapidement la visée de son avatar. Dernier avantage en faveur du combo clavier/souris : l’abondance de touches à portée d’une main gauche de joueur PC permet de multiplier les actions que l’on peut assigner à différentes touches, alors qu’un gamepad possède un nombre de boutons limité.

Le keyboard mapping de Counter Strike, qui, malgré sa relative simplicité par rapport à ce qui s’est fait depuis, contient plus de commandes qu’une manette n’en contiendra jamais.

Donc, en 10 ans, grosso modo, la part des consoles par rapport au PC n’a fait qu’augmenter en terme de ventes et de nombres de joueurs (pour des raisons que je n’évoquerai pas ici). Et les FPS ont suivi le mouvement, en étant développés d’abord pour consoles puis porté secondairement pour PC, tout en subissant plusieurs modifications. D’abord ; réduction de la vitesse de déplacement des ennemis et du joueur pour rendre la visée moins laborieuse. Ensuite, toujours pour faciliter la visée au pad, les niveaux sont décomplexifiés et basés sur une architecture plus horizontale, moins ouverte… Troisièmement : ajout d’un ironsight (fait d’épauler l’arme) pour permettre au joueur de ne s’occuper que de la visée et de ne pas avoir à gérer le déplacement en même temps. L’ironsight a également permis d’ajouter des aimbot (aides à la visée) sans que ça soit trop flagrant.

Analyse comparative de deux séquences de gameplay en multi sur deux jeux : l’antédiluvien Quake III Arena et le très récent et surestimé Call of Duty : Modern Warfare III.

Quake III : j’espère que vous aimez Rammstein. Notez les niveaux à plusieurs étages, la manière dont le joueur anticipe les déplacements des autres concurrents.

Call od duty : Modern Warfare III : beaucoup de gadget technologiques, des armes toutes semblables, des parties  avec des ruées sur le camp ennemis au mépris de la plus élémentaire des stratégies.

Croyez-le ou non, mais jouer à Quake demande bien plus de précision et de jugeotte pour gérer les déplacements, les tirs, la vitesse des projectiles… Par opposition à MW3 où l’on se contente d’attendre l’ennemi derrière un coin de mur et d’arroser à l’aveugle.

D’autres exemples concrets pour étayer mes propos : Halo (premier gros FPS uniquement pensé pour console) était affreusement lent (gamepad oblige…) et possédait un armement très classique, alors que son univers futuriste aurait permis l’utilisation de jetpack, d’armes moins conventionnelles et de niveaux plus exotiques, en faisant ainsi un digne de successeur de Quake III… Quant à Battlefield : Bad Company 2, les développeurs ont du augmenter les dégâts de armes de 25% pour compenser la perte de précision du à l’utilisation du pad. Les derniers FPS sont tellement dirigistes qu’ils ne permettent même plus au joueur d’ouvrir les portes (Medal of Honor, le dernier, sorti en 2010, qui s’est avéré être plus scripté qu’un épisode de Man vs. Wild) ou qu’il n’y a même plus de touche de saut (Bulletstorm, autre jeu qui était censé se démarquer de la concurrence mais qui s’est avéré être au final qu’un shooter horizontal sans âme). Difficile de ne pas y voir une régression.

A ces changements plus ou moins conscients chez la plupart des développeurs de FPS , il faut ajouter un facteur aggravant dans la perte de qualité des jeux du genre : celui de l’effet de mode. En effet, la décennie précédente a vu naître Medal of Honor, dont le premier épisode marque un tournant dans le monde du FPS. Jeu se déroulant pendant l’avancée américaine en Europe durant les années 1944 et 1945, ultra-scénarisé, avec des scènes au feeling très cinématographique (avec Spielberg en consultant sur le premier épisode de la série, ça se comprend mieux), des scripts en veux-tu en voilà, des niveaux en formes de couloirs… et un énorme succès commercial. Tout le monde se met à copier la recette, et ce fut parti pour 4-5 ans de jeux sur la seconde guerre mondiale, ad nauseam, comme on dit. Il y a 4 ans, le rouleau-compresseur Modern Warfare reprend les mêmes ingrédients, les adapte à la guerre moderne contre de méchants terroristes russes, en vend des centaines de millions et l’histoire recommence : tout le monde se croit original de ne produire, depuis lors, que ce genre de jeu. Gageons que si les rumeurs indiquant l’existence d’un CoD : Future Warfare s’avèrent vraies, on sera parti pour une longue demi-décennie de FPS se déroulant dans la Station Spatiale Internationale.

INVADERS MUST DIE

Voilà comment, à mon humble avis, on est passé de FPS variés et intéressants à des jeux se ressemblant tous jusque dans leur défauts (qui sont devenus, du fait, la norme) : action irréaliste dans sa mise en scène malgré un contexte pseudo-réaliste (guerre moderne tout ça), gameplay solo à base de niveaux linéaires complétement lourdingues où l’on spray des tonnes de munitions (au mépris de toute cohérence avec la réalité de la guerre, donc) sur des ennemis idiots (puisque programmés pour avancer dans des couloirs et faire feu sans sommation), multiplayer ultra-bourrin sans une once de stratégie (assauts non planifiés…), et ce même en comparaison des parties de Quake III, qui elle, nécéssite bien plus d’adresse. Fini les rocket-jump et les armes bizarroïdes de Unreal Tournament, terminés les combats débiles à la Quake III dans des arènes comportant tremplins de sauts, téléporteurs et puits sans fond, adieu aux assauts finement paramétrés et pêchus de Counter Strike, etc, etc. Tout ceci est caduc, car très peu jouable à la manette, alors que la plupart des joueurs jouent depuis leur canapé sur leur Xbox 360 et PS3.

Heureusement, j’ai la solution pour sortir de cette récession de genre : Jouer au FPS au clavier et à la souris. C’est possible, moyennant l’achat et la configuration des petits adaptateurs et leur configuration (pour PS3, pour Xbox360). Prévoyez un clavier et une souris sans fil, ou encore un prolongateur USB  pour jouer tranquille dans votre canapé (c’est bien souvent l’argument n°1 des joueurs consoles).

Le XFPS, il pourrait vous sauver la vie, qui sait ?

Vous n’avez pas envie de payer pour ces joujoux pas forcément compatibles avec tous les jeux ou le matériel, et je vous comprend. Solution encore la plus simple, empruntez n’importe quel PC portable, n’oubliez pas un souris (filaire c’est mieux, ça vous évitera de tomber en rade de batterie en pleine séance de sniping…). Téléchargez Quake Live (c’est gratuit), ou Counter Strike (régulièrement soldé pour quelques euros sur Steam, indispensable dans toute bonne ludothèque), ou tout autre FPS de  votre choix ; et lancez vous dans une partie à l’ancienne. Pour peu que vous accrochiez au feeling très old school de ces vieilleries, vous y passerez un certain temps avant d’en avoir fait le tour, pendant ce certain laps de temps, vous gagnerez de l’argent à ne pas acheter de FPS next-gen mal branlés, affreusement cons et vendus trop cher pour le quota ridicule de nouveautés qu’ils apportent.

ça y est, j’ai choisi !

Pour conclure, et essayer de ne pas faire que dire « c’était mieux avant », je terminerai par dire qu‘il faut simplement faire exister les genres là où ils se plaisent le plus. Un FPS joué à la manette est une connerie infâme, de la même manière qu’on ne joue pas à Street Fighter au clavier, ou à la wiimote. Le FPS est donc génétiquement disposé à exister sur PC, et à ne pas être un bête portage de versions consolisées du genre. En voulant imposer les consoles (et donc les manettes) au monde du jeu de tir, les producteurs de JV lui ont fait prendre une direction qui l’a déjà amputé d’une bonne partie de son charme, de ses subtilités (si, si), et risque, à terme de tuer le genre en le simplifiant de plus en plus les mécanismes de jeu. Vous voulez des bons FPS : jouez-y sur PC, au clavier et à la souris, en privilégiant les titres qui font dans l’originalité.

Résumé trollesque pour ceux qui n’ont pas envie de tout lire : Jouer à un FPS à la manette c’est mal. A chaque fois qu’un joueur joue à Call of sur sa Xbox360 en pensant que c’est le meilleur FPS de tous les temps, quelqu’un tue un chaton (véridique). Soyez un vrai mec (ou une vraie meuf) et non pas une gamine assistée : jouez aux FPS avec un clavier et une souris (ou on vous retrouvera et on vous pétera les deux jambes).

Publicités

Publié le 14 décembre 2011, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 18 Commentaires.

  1. Et on peut jouer au stylet sur un TNI ?

  2. Ah oui alors ça complètement contre les FPS sur Nintendo DS.
    C’est quoi ce délire ?!?
    Nood, la nuit va me porter conseil pour te répondre demain, mais tu peux dormir sur tes 2 oreilles il y a, malgré le fait que je sois un joueur consoles, beaucoup de points auxquels j’adhère, … et d’autres moins ;-)

  3. ah pi j’ai taté du Goldeneye sur Wii aussi ^^ C’est marrant lol

    Alors je vais commencer par casser 2 licences ce qui va surement te faire hérisser les poils :UNREAL et QUAKE me donnent envie de gerber… c’est vrai, ca va trop vite, ca tire dans tout les sens, en haut en bas a gauche à droite… ou est la tactique la dedans ? Aucune crédibilité en terme en réalisme non plus… je pense que tu fais l’amalgame entre un FPS futuriste et un FPS de guerre (je ne sais pas trop comment appelé cela mais tu vois ce que je veux dire).
    Counter-Strike ? Là je dis un grand « OUI », ce jeu est une bombe et pour moi il le restera toujours. Maintenant je trouve quand même que les graphismes vieillissent mal … et le fait de « director cutiser » le jeu encore et encore … c’est pas top top … maintenant je pense que je me jetterai tout de même sur le nouveau CS à venir.
    Dans ton article, tu es un peu hors-sujet je trouve car tu te concentres sur l’aspect avant/aujourd’hui du FPS. Certes il y a surement un rapport entre les 2, mais le pad n’a rien à voir là-dedans. Tu bâches un Battlefield 2 alors que le jeu existe sur consoles mais aussi sur PC. Dans les 2 cas, le jeu est similaire, mais le gameplay doit être adapté en fonction du support. Si les créateurs ne s’emmerdent pas à adapter correctement leur jeu sur PC, c’est de leur faute, pas celui de la manette ! Et le fait qu’ils délaissent plus ou moins le PC pour les consoles, ça aussi tu ne peux pas le reprocher au pad !
    Je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis que le FPS doit rester sur PC. Je jouais sur PC il fut un temps, mais depuis l’arrivée de Sony, force est de constater que les touches directionnelles du clavier + la souris est parfaitement bien remplacé par les 2 joystics de la manette ! La manette est selon moi maintenant, très bien adapté pour ce genre de jeu.
    Concernant la précision, tu as surement raison, mais là je pense que tu vas toucher une toute petite partie des joueurs qui s’appellent les Hardcore Gamers No Life de la Mort… De plus, sur consoles, c’est pareil pour tout le monde, donc je ne vois pas trop ou est le problème. Tout le monde est à la même enseigne. Et pour avoir passé un sacré moment sur le multi de Black Ops, je n’ai pas du tout eu de problème de ce coté là…. Après mon opinion reste celui d’un joueur moyen car je suis loin d’être un pro dans ce domaine.
    Concernant la ressemblance du multi des jeux nextgen : quake = unreal, et ça c’est y’a 10 ans (ou plus) + les CS-Like (Team Fortress, Half-Life, …) c’est tout du pareil ! Donc déjà à l’époque, on avait exactement la même formule sur l’ensemble des jeux.
    Plus de stratégie dans le online ? faux, archi-faux ! Pour ma part, un multi Black Ops est bien plus complet et varié qu’un CS. (mis à part les kill streak et killcam que je trouve également horrible.)
    Enfin je pense que la manette PS3 qui se compose de 12 touches » sans compter les associations de 2 touches, qui sont suffisantes je pense… certes un clavier en comporte 50 mais ca ne sert à rien d’en avoir autant. D’autant plus que c’est plus difficile d’appuyer la bonne touche sur le clavier sans regarder, que sur la manette.
    Après ton article est vraiment super à tous points de vue mais je pense que tu n’as pas beaucoup de réels arguments pour pourrir le FPS au pad , après au niveau du problème d’époque, je te rejoins complètement.…
    Désolé pour balancer des arguments dans le désordre mais j’ai pas eu le courage de tout organiser ^^

  4. Bon, je vais tenter de te répondre sans te ridiculiser.

    « UNREAL et QUAKE me donnent envie de gerber… »
    c’est sûr que l’action y est un peu plus exigeante que dans les shooters de mainenant. Mais on y prend vite goût.

    « ou est la tactique la dedans ? Aucune crédibilité en terme en réalisme non plus…  »
    Si tu penses qu’il n’y a pas de tactique dans une partie de capture the flag d’unreal, c’est que clairement, tu n’y as jamais joué. Les choix y sont bien plus stratégiques et les erreurs bien plus punitives que n’importe quelle partie de FPS de maintenant, sans stratégie, couverture, etc…, tu n’arriveras à rien. le côté non réaliste de ces titres est de plus totalement assumé, de la même manière qu’un james bond n’est pas crédible non plus.

    « Tu bâches un Battlefield 2 alors que le jeu existe sur consoles mais aussi sur PC. […] Si les créateurs ne s’emmerdent pas à adapter correctement leur jeu sur PC, c’est de leur faute, pas celui de la manette ! Et le fait qu’ils délaissent plus ou moins le PC pour les consoles, ça aussi tu ne peux pas le reprocher au pad ! »
    Je n’ai pas bâché BF3 (j’aurais des arguments pour cela, mais ça serait un peu de mauvaise foi et surtout HS). Et en effet, la manette n’y est pour rien dans le fait que le PC soit délaissé. Mais ça n’empêche pas que les FPS sont à présents pensés pour être joué à la manette, ce qui est un non-sens affreux.

    « Je jouais sur PC il fut un temps, mais depuis l’arrivée de Sony, force est de constater que les touches directionnelles du clavier + la souris est parfaitement bien remplacé par les 2 joystics de la manette ! La manette est selon moi maintenant, très bien adapté pour ce genre de jeu. »
    Selon toi peut-être, mais fais une rapide recherche sur le sujet dans google et tu te sentiras bien seul. Le but n’est pas de dire que la manette « c tr0p pourri c nul » mais juste de montrer que clavier+souris c’est incomparable pour jouer au FPS, et que si beaucoup de FPS sortent sur console maintenant, c’est uniquement car on y a ajouté des assistances à la visée et que le niveau général de difficultés, de vitesse et de précision y a beaucoup, beaucoup baissé. C’est directement imputable au changement de contrôleur de jeu qui est, de manière très simple est largement reconnue, moins performant pour les FPS. Pour te rassurer, c’est le seul type de jeu où c’est dans ce sens, une manette étant bien plus confortable pour quasiment tous les autres types de jeux majeurs.
    Sinon moi j’ai fait le parcours inverse ( FPS au pad puis sur PC), et je ne reviendrai jamais en arrière.

    « Concernant la ressemblance du multi des jeux nextgen : quake = unreal, et ça c’est y’a 10 ans (ou plus) + les CS-Like (Team Fortress, Half-Life, …) c’est tout du pareil !  »
    CS et TF ne se jouent pas du tout du tout de la même manière, ainsi que CS et HL en multijoueur (CS = team Deathmatch avec objectifs, TF = team deathmatch avec classes de personnages, HL : deathmatch classique). Sans compter qu’ils exploitent tous un univers différent. Quake et Unreal sont différents dans leurs design, même si ça saute pas aux yeux.
    BF3 et CoD (modernes), tout comme MoH et CoD (les premiers) sont clairement identiques entre eux, que ce soit graphiquement ou au niveau du gameplay.

    « Enfin je pense que la manette PS3 qui se compose de 12 touches » sans compter les associations de 2 touches, qui sont suffisantes je pense… certes un clavier en comporte 50 mais ca ne sert à rien d’en avoir autant.  »
    Ce qui manque à un pad c’est pas tant des boutons que la précision de la souris, qui est inimitable. Je vais me permettre de citer un illustre internaute croisé au détour d’un forum qui disait de manière très imagée que « jouer au FPS au pad, c’est comme se masturber de la main gauche. » (si vous êtes gaucher, inversez.)

    « Après ton article est vraiment super à tous points de vue mais je pense que tu n’as pas beaucoup de réels arguments pour pourrir le FPS au pad , après au niveau du problème d’époque, je te rejoins complètement.… »
    On va dire que concernant l’époque est d’accord d’être d’accord, et que concernant le VS. clavier+souris/pad, on est d’accord de ne pas être d’accord.

  5. D’abord, encore une fois respect pour ce bel article, vraiment bien écrit et détaillé.

    Je ne vais pas vraiment te contredire, mais plutôt nuancé tes propos avec mon avis personnel.
    Le combo souris/clavier est plus précis, oui, mais l’écart est, crois-moi, vraiment réduit pour quelqu’un qui a l’habitude de jouer au FPS au pad.
    Je joue chez moi au pad, et deux fois par semaine, nous jouons à Unreal en réseau local à 6-8 le midi au boulot.
    Pour ce type de jeu (et ses semblables), je pense qu’il n’y a pas débat car ce sont des jeux basés sur la vitesse et les réflexes.
    Mais pour les jeux pseudos réalistes comme tu le dit dans ton articles, où les bioshock, les deux-ex ou autres, je préfère le pad car je trouve que cela te fait aller plus doucement, te fait chercher plus de stratégie, là où un pro de la souris peut t’enchaîner les head-shots sans sourciller. J’ai déjà tirer au PA à 25 m, et au Famas debout à 50, et coucher à 200m lors de ma formation de réserviste, et bien je peux te dire qu’au niveau des sensation, le pad et ces deux joysticks se rapproche plus de cela, car je trouve qu’avec une souris, tu dois « juste » pointer sur l’écran, alors qu’avec un pad, tu déplace ton viseur plus indirectement, « comme en vrai »!

    Voilà je voulais juste apporter ma contribution et ouvrir un nouvel angle de vue sans remettre en cause ton bel article ;)

    • Réponse tardive mais réponse quand même… d’abord merci pour le bel article : mais comme on dit, y a de bons articles quand y a de bons sujets.

      Sinon pour te répondre plus précisément :
      – « Mais pour les jeux pseudos réalistes comme tu le dit dans ton articles, où les bioshock, les deux-ex ou autres, je préfère le pad car je trouve que cela te fait aller plus doucement, te fait chercher plus de stratégie, là où un pro de la souris peut t’enchaîner les head-shots sans sourciller. »
      Au delà d’enchainer les headshot sans sourciller, ce qui est improbable sauf après plusieurs années de pratique, il s’agit surtout de pouvoir se déplacer (même soucement) tout en suivant grossièrement une cible en mouvement, ce qui peut s’avérer, au pad, très dur. de même que tenir un point dans la mire est plus facile à la souris. Au delà du caractère parfois décérébré et très arcade des jeux cités plus haut, il y a tout un tas de FPS un peu plus fins quasi injouables, ou très difficilement, à la manette. exemple : Crysis (premier du nom), les anciens rainbow six, etc. Trop peu précis même à faible vitesse au pad, donc -> clavier + souris (et ce, sans parler des multiples touches supplémentaires qui rentrent mal sur un pad).

      -« J’ai déjà tirer au PA à 25 m, et au Famas debout à 50, et coucher à 200m lors de ma formation de réserviste, et bien je peux te dire qu’au niveau des sensation, le pad et ces deux joysticks se rapproche plus de cela, car je trouve qu’avec une souris, tu dois “juste” pointer sur l’écran, alors qu’avec un pad, tu déplace ton viseur plus indirectement, “comme en vrai”! »
      Là encore, la souris ne permet de pointer et tirer bêtement comme au démineur. Si le jeu se veut un poil réaliste, il y aura, sur PC comme sur console, des mouvements involontaires (de respiration, de tremblement, etc) appliqués au pointeur, et de la ballistique (vent, gravité, spread) appliqués au projectiles. C’ets donc une question de game design et non pas de manettes ou de souris.

  6. Je suis complètement du même avis que bourguez.
    Pour un jeux d’arcade, la souris est clairement plus rapide, mais pour des jeux plus lent, la manette à clairement l’avantage, et pour renforcer le réalisme, j’ajouterai même que la manette a les vibration, et je trouve franchement que c’est un plus d’avoir les vibration lors d’un tir, ou encor lors d’un survival horror, quand je joue a un fps avec manette puis que je joue sur pc avec la souris, quand je tire, je trouve ça plat, j’ai l’impression qu’il manque qelque chose, et la sensation de gachette et beaucoup mieux sur manette

    • Il existe des souris vibrantes (c’est pas donné pour le gadget que c’est, m’enfin) et pour le coup des sensations de tirs, c’est apparemment très subjectif puisque moi c’est vraiment l’inverse. Je pense que ces sensations proviennent plus naturellement des graphismes et du sound design que du périphérique de contrôle. Quoi qu’il en soit, le gouts et les couleurs…
      En revanche, pour le confort et la facilité de visée, un pad reste clairement en dessous d’une souris, que ce soit dans un jeu pseudo réaliste (parce les FPS actuels sont loin, loin de l’être) ou arcade. Régulièrement, je suis confronté à la traditionnelle partie de MW2 chez mon beauf, sur Xboite : c’est un véritable calvaire, j’ai l’impression qu’on a pété les deux bras à mon perso. Pas moyen de suivre une cible mouvante plus de quelques mètres, la moitié des rafales partent dans les nuages, j’ose même pas imaginer ce que ça donnerait dans des niveaux à étages.
      Merci d’avoir participé au débat néanmoins !

      • Apres, faut voir la manette aussi, loin d’etre un pro sony, je trouve la manette xboxe assez chelou, lourde et pas très ergonomique, je préfère largement les stick de la dualshock 3, m’enfin de toute façon j’ai horreur des jeux arcade de type call of, rien ne vaut un bon fps lent ou on prend le temp de savourer le scénario et les decors ^^
        mais bon ça , c’est une question de gout et pas de manette ou clavier/souris

        • En effet, j’imagines que jouer à un Deus Ex Human Revolution à la manette est moins contre-productif qu’une partie de Counter Strike au pad : pas le même rythme, architecture des niveaux plus favorable au pad, vitesse de jeu plus réduite, etc. Même remarque pour un Bioshock, par exemple.
          Concernant le combat des pads, si l’avis général penche comme toi en faveur du Dual Shock de Sony, je trouve personnellement que le pad Xbox (moderne) et celui de la PS3 se valent à peu près (fallait voir le tout premier pad Xbox, par contre, une vraie horreur). Pour jouer à des jeux de courses ou de plate-forme, je possède un pad Xbox (nativement reconnu par windows, c’est un plus indéniable) et franchement, j’y vois pas vraiment de défauts criants.
          Enfin, en ce qui concerne CoD, BF3 et autres shooters arcades pseudo réalistes. , le filon commence à s’essoufler franchement. Si ils persistent à être très joué sur console, c’est par manque de concurrent sérieux. Sur PC, en revanche, MW3 ne rassemble en moyenne que 30 000 joueurs à un instant t, soit 3 fois moins que la franchise CS et surtout 5-6 fois moins que MW2 il y a deux ans. D’une manière générale, tu remarqueras qu’on est tous d’accord sur les problèmes d’époque mais qu’on a tous des goûts et des préférence personnelles.

  7. Avec 2 ans de retard:

    Tout d’abord, bravo pour cet excellent travail.
    Je suis d’accord pour dire que les FPS ont des liens avec le clavier/souris. Mais c’est quoi cette mode du « il joue manette il est nul »?

    Personnellement , je pense que :
    -> c’est très subjectif. Ayant appris les FPS avec la manette de 360, je peux t’assurer qu’avec 9 ans de pratique, j’ai pas un ration de 0.5, loin de là.

    -> _pour les déplacements : laisse moi rire… ZQSD (8 directions) versus un stick avec une quantité énorme de positions?
    _pour la précision Xpadder ou Joy2key, et dans le stick droit, émulation de souris avec 100 de sensi. Ça marche très bien.

    -> Pour ce qui est du FPS console, je pense que ton jugement est altéré par le fait que tu préfères nettement le duo clavier/souris. Sachant que tout le monde sur console a une manette (scuf ou normale), de façon générale, la manette est aux FPS console ce que le clavier est au FPS PC. Et je marque bien cette différence car quand tu dis « le FPS console c’est naze » (c’est ce que ça veut dire, même si je ne cite pas), , la scène e-sport console est plus dévellopppée que celle du PC pour ce qui est du FPS. Mais personne ne va t’expliquer que tu es pas normal que c’est pas bien et tout ça, car contrairement aux pcéistes, les joueurs consoles se foutent de avec quoi tu joues tant que tu ne triches pas.

    -> « Le FPS est donc génétiquement disposé à exister sur PC, et à ne pas être un bête portage de versions consolisées du genre. » Très bien, suivons le même raisonnement. Les FPS sont des jeux vidéo. Les premiers jeux vidéo étaient sur borne d’arcade. Donc, tous les jeux vidéos génétiquement disposés à exister sur borne d’arcade, et à ne pas être un bête portage sur de versions pcisées ou consolisées du genre.

    -> Enfin juste un question : mais ça change quoi si il y en a qui préfèrent la manette? C’est vrai quoi, qu’est ce que ça peut te foutre si je joue avec un pad 360? Chacun ses goûts, et ça ne sert à rien de vouloir imposer les siens.

    Pour conclure : Ton travail est excellent, mais si tu veux mon avis, nuance le un peu. En effet, il ne me semble pas que les joueurs console fassent une montagne de ceux qui jouent clavier souris, comme toi. Et je te félicite pour cette initiative: tu as choisi de prendre la façon de jouer qui te convenait le plus, alors que le standard console est la manette; et tu devrais être en mesure de comprendre ceux qui ont la même démarche sur PC.

    Cordialement, Kal8578.

    • Déterrage de commentaire, parce que ça mérite largement une réponse.

      >> »Mais c’est quoi cette mode du « il joue manette il est nul »? »
      C’était pas exactement le propos. ça serait plutôt : comment le fait de jouer les FPS au pad les rend à mon humble avis vachement moins bien.

      >> »c’est très subjectif. Ayant appris les FPS avec la manette de 360, je peux t’assurer qu’avec 9 ans de pratique, j’ai pas un ration de 0.5, loin de là. »
      Voir plus haut. Désolé si tu t’es senti visé, c’était pas le but, honnêtement.

      >> »pour les déplacements : laisse moi rire… ZQSD (8 directions) versus un stick avec une quantité énorme de positions? »
      là, je dis pas, le joystick permet plus de positions (256 en fait, il me semble pas que les pad en soient déjà au 65 535 positions, à confirmer suivant si c’est codé en 8 ou 16 bits). M’enfin les déplacements au ZQSD ont fait leur preuve aussi hein.

      >> »pour la précision Xpadder ou Joy2key, et dans le stick droit, émulation de souris avec 100 de sensi. Ça marche très bien. »
      Je pense qu’on touche au point sensible du sujet, et même si tu dis que ça marche très bien, fondamentalement, le joystick est tout sauf un dispositif de visée.
      Avec un joystick, on commande au jeu une direction et une vitesse, qu’on affine pour tomber sur la cible.
      Avec la souris, on vise. On commande une position sur l’écran, pas un mouvement. c’est selon moi ce qui fait toute la différence et qui fait que toutes chose égales par ailleurs, la souris a laaaaaargement l’avantage sur le stick (et donc sur le pad, puisque le succès dans un FPS réside, entre autres, mais principalement sur la maîtrise de la visée. Après, qu’on soit bien clair : certains joueurs de FPS au pad s’en sortent très bien, certains joueurs clavier/souris sont des merdes, mais là on parle de moyenne, de statistique, de choses mesurables.

      >> »Et je marque bien cette différence car quand tu dis « le FPS console c’est naze » (c’est ce que ça veut dire, même si je ne cite pas), … »
      C’est qu’un avis que je ne renie pas hein, mais libre à chacun de s’en foutre.

      >>> »…, la scène e-sport console est plus dévellopppée que celle du PC pour ce qui est du FPS. »
      Bon celui là c’est mon passage préféré quand même. En ce mardi 14 janvier 2014, je tape « esport » dans google.
      Les 5 premiers résultats sont, dans l’ordre :
      – esportfrance.fr qui link vers sa nouvelle adresse, esportactu.fr. homepage, 7 vignettes de jeux : League of Legends, StarCraft 2, Shootmania, Quake III, DOTA2, CS:GO, NAtural Selection 2.0 FPS consoles. 0 jeux consoles, même.
      – wikipédia, article sur le sport électronique, paragraphe des jeux esportifs : sont listés Shootmania, Counter-Strike, Counter-Strike:Source, Counter-Strike: Global Offensive, StarCraft 2, DotA et League of Legends. toujours 0 FPS console et 0 jeux consoles. Ils faut attendre encore 9 lignes et deux paragraphes dans l’article pour voir la première mention de COD.
      – esport-online.com, onglet « games » : CS:GO, CS:S, League of Legends, FIFA 14, BF4. Un petit clic sur BF4 et on se rend compte que la seule compet’ prévue ce jour se jouera le 27/01… sur PC. Toujours 0 FPs console.
      – les deux derniers résultats sont respectivement lolesports.com et legends-esports.eu, League of Legends donc.
      Résultats : 1 PUTAIN DE FPS CONSOLE sur 19 titres cités, ou encore un FPS console pour 10 FPS PC. Juste pour te donner une idée à quelle point la scène esport est : 1- outrageusement dominée par le PC, 2- que les FPS esport sont des FPS PC avant tout.
      Bien entendu, j’ai pas les chiffres exacts du ratio joueurs PC/joueurs consoles dans l’esport: si quelqu’un les connait, qu’il se manifeste, j’en prendrai connaissance avec grand plaisir.
      Enfin, un exemple qui tue : au dernier paris games week, après un match d’esport sur COD BO2, le joueur se plaint que la visée automatique soit désactivée. Dans un match e-sport. PENDANT LA COUPE DU MONDE. DANS UN MATCH AVEC UN PRIX EN CASH. DE LA VISEE AUTOMATIQUE, PUTAIN. (source : http://www.dailymotion.com/video/x16x7bo_cod-l-esport-le-skill-en-2013_videogames)
      Quand on vient de se taper un stream de la demi-finale CSGO avec les VG français qui retournent les NiP, dans des match skillés à l’extrême (et sans assistance à la visée hein), on aimerait vraiment, mais vraiment se forcer à ne pas se foutre de l’esport FPS console. Quand on passe des heures à apprendre les patterns de spray sur CSGO, qu’on élabore et déroule une bonne stratégie ou au contraire qu’une équipe nous roule dessus sans qu’on voie rien, ça fait doucement rigoler qu’un joueur pro parle d’une putain d’assistance à la visée. Sur cet exemple c’est très, très dur de pas se moquer.
      Bon, j’avoue, c’est presque un coup bas, juste un exemple pris comme ça et sorti du contexte. Mais un exemple étonnant tout de même.

      >> « Mais personne ne va t’expliquer que tu es pas normal que c’est pas bien et tout ça, car contrairement aux pcéistes, les joueurs consoles se foutent de avec quoi tu joues tant que tu ne triches pas. »
      c’est un peu mettre tout le monde dans le même sac, m’enfin.

      >> »Enfin juste un question : mais ça change quoi si il y en a qui préfèrent la manette? C’est vrai quoi, qu’est ce que ça peut te foutre si je joue avec un pad 360? Chacun ses goûts, et ça ne sert à rien de vouloir imposer les siens. »
      Encore une fois, je donne mon avis. Je ne mène pas une croisade. Libre à toi et à chacun de s’en foutre. Tu veux jouer à des FPS console au pad ? Fais. Mais ça m’empêchera pas de penser qu’un vrai FPS dans sa forme noble est quand même plus adapté au clavier souris (et donc sur PC).

      Qu’on se rassure, en deux ans, j’ai quand même adouci mes propos. Je considère CoD et BF (et tous leurs plagiats) comme les Mario Kart du FPS. Pas des mauvais jeux, mais pas non plus des concurrents sérieux à des FPS plus hardcore. De ce point de vue là, que les gens y jouent comme ils veulent, ça me fait ni chaud ni froid (et de toute façon, ils attendent pas mon autorisation hein).

      En tous cas ça fait plaisir que quelqu’un commente et apprécie mon travail. Si il t’a semblé pas assez nuancé et que tu pensais que je dénigrai une certaine catégorie de joueurs, mes excuses. Je préfère penser que je dénigre une façon de jouer, une mode dans le jeu vidéo de ces dernières années, plutôt que de basher à l’aveugle d’autres gamers comme ça.

      Au plaisir, et merci encore d’avoir réagi.

  8. Moi perso je suis juste d’accord pour dire que Nood c’est un con ! ^^

    • c’est celui qui le dit qui y’est, voilà ! (et oui, on en est à ce point du débat.)

      • T’as pas à t’excuser, je me suis un peu emporté aussi :( A force quand des gens se foutent de toi quand t’es à la manette tu prend tout ce qui touche le ujet très mal :(
        Je suis encore en retard :3
        En effet le stick n’est pas un dispositif de visée mais plus d’ajustement

  9. J’ai une grosse expérience ayant beaucoup pratiqué le fps (et les shooters en général) au pad et à la souris et que ce soit clair, un fps ne se jouera jamais au pad il se joue sur console uniquement grâce à des astuces plus ou moins grossières à savoir réduire au maximum le Fov (champ de vision) et ensuite supprimer autant que possible le tir  »au jugé » et enfin ET SURTOUT en mettant une aide à la visée qui s’apparente à de l’Aimbot pur et simple ce qui prouve bien que le genre n’a rien à faire sur consoles de salon.

    C’est bien simple si on on élargit le fov, qu’on supprime cette aide à la visée, au moins 75/80% des joueurs consoles abandonneront de suite, qu’on essaye de faire jouer un return to castle wolfenstein au pad, vous verrez la rigolade, le jeu était sortis sur xbox et ps2 à une époque, on a vu le carnage, faut être lucide.

    J’avais joué à un jeu d’une série sur PS3 (qui avait débuté sur ps2 d’ailleurs) à savoir Socom confrontation, le jeu se voulait être un shooter très proche de counter strike sur la forme en multi c’était une franche réussite sauf que la jouabilité était un calvaire car justement il n’y avait aucune des astuces d’aujourd’hui et être capable de manier avec précision le viseur au stick droit sur ce jeu entrainait beaucoup de crispation inutile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :