Tuto : Comment réparer sa manette NES ?

Les consoles de troisième génération, et plus précisément la Nes et la Master System, sont encore facile à se procurer. Dans quelques années, ce sera une toute autre chose. Il vous faudra de la patience et un portefeuille bien garni pour en dégoter une en bon état. En revanche, ce qu’il est déjà difficile à trouver, ce sont des manettes en bon état. Autant les manettes de super-nes, gamecube, mégadrive, sont encore trouvable en produit neuf et emballé (non officiel certes, mais neuf quand même), autant pour la Nes et la Master System, je n’en ai pas encore trouvé à ce jour.

Au bout de 25 ans d’acharnement dessus, il y a fort à parier qu’au moins un des boutons ne fonctionnent plus correctement, et c’est tout à fait logique après tout ce temps. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que dans 90% des cas, un nettoyage suffit à résoudre ce problème !

Je vais donc vous expliquer comment redonner un coup de neuf à votre manette.

Vous pourrez également racheté pour un euro sympbolique, des vieilles manettes et les restaurer facilement vous-même. De quoi combler votre pénuries de manettes !

Attention, Retro-Nextgen ne sera pas tenu pour responsable de vos mauvaises manips.

Que ce soit pour la manette Nes ou Master System, le principe est le même. Il faut tout d’abord démonter la manette. A l’aide d’un tournevis d’électricien, dévisser les vis présentes à l’arrière de la coque.

Une fois fait, retirer le circuit imprimé et laissez le de coté pour le moment.

Nous allons commencer par le nettoyage des boutons et autres composants. Ne prenez pas peur en voyant l’état de vos boutons mais soyez prévenu, c’est moche ! Faites tremper dans de la lessive, la coque, les boutons A, B, select et start, et la croix directionnelle. Faites également tremper les contacts en caoutchouc au nombre de 3 : 1 pour les boutons A et B, un pour select et start, et un pour la croix.

Attention, si les caoutchoucs sont percés (cela arrive avec l’usure), votre bouton vous posera toujours problème même une fois le nettoyage fait.

Laissez tremper pendant 2 minutes. Utilisez ensuite une vieille brosse à dents pour frotter et enlever la crasse accumuler sur les différents composants, rincez et laissez sécher.

Pendant ce temps, occupons-nous du circuit imprimé. A l’aide d’un coton-tige légèrement imprégné d’alcool à 90° (attention ne pas imbiber, sinon essuyer le surplus avec un essuie-tout) passez délicatement sur le circuit imprimé afin d’enlever la crasse en douceur. Vous verrez que votre circuit sera un peu plus brillant et que votre coton-tige sera bien noir.

Il ne vous reste plus qu’à tout remonter.

J’ai testé cette méthode sur une vieille manette NES. La plupart des caoutchoucs de mes boutons sont percés, mais le décrassage aura fait un bien fou. Bien que le bouton soit vraiment mou et ne rend plus la sensation de ressort comme à l’état neuf, je n’ai plus besoin d’appuyer dessus comme un malade pour qu’il réagisse correctement, et ça c’est bon ! En plus, ma manette est redevenue propre et sent bon la lessive ! Que demande le peuple ?

Je tiens à préciser que j’ai découvert cette méthode dans Pixelmania (de juin 2011 il me semble…), et que son créateur est Beavis. Je n’ai fais qu’écrire un petit résumé de mes travaux manuels que j’ai réalisé à l’aide de son tutoriel très bien expliqué ! N’hésitez-pas à y jeter un œil !

Il faut rendre à Beavis ce qui est à Beavis !

Publicités

Publié le 5 décembre 2011, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :