Counter-Strike : Global Offensive, le nouveau remake de CS…

Il y a quelques mois, la nouvelle tombe : VALVe prépare une nouvelle version de Counter-Strike, le jeu mythique resté longtemps le plus joué sur internet, celui qui est à la base de la création même de Steam et qui reste un must have pour les joueurs d’e-sport (jeu vidéo au niveau compétitif). Ce sera donc la 4ème itération de ce jeu, après la version originale (actuellement en version 1.6) dont les débuts datent de 1999, après les versions Condition Zero et Source datant de 2004, voici CS : Global Offensive. Visite guidée.

La série CS est donc un jeu au succès inimitable puisque 12 ans après sa sortie, on compte encore CS 1.6 et CS:S parmi les jeux les plus joués sur Steam avec en permanence plusieurs dizaines de milliers de joueurs connectés (en moyenne, toujours deux fois plus de joueurs que sur CoD:MW2, par exemple…). Principe du jeu : deux équipes (Terroristes contre Anti-Terroristes, donc) combattent à l’aide d’armes à feu et de quelques gadgets tactiques sur des cartes de dimensions modestes avec pour objectifs l’élimination de l’autre équipe, le désamorçage d’une bombe que les Terroristes doivent poser à des points précis ou, selon la map, l’extraction d’otages par les Anti-Terroristes. L’ensemble se veut fluide, rapide (ne comptez pas faire des parties de plus de 2 minutes d’affilée) et punitif pour les joueurs imprudents : il n’y a pas de temps mort, mais l’action en se fait pas au détriment de la stratégie (ce qui explique qu’une équipe à peine organisée ne fasse qu’une bouchée de joueurs lambda).

C’EST LE MÊME, MAIS EN DIFFÉRENT

Qu’est-ce qui change dans cette nouvelle mouture, alors ? hé bien quasiment rien. Deux-trois armes en plus, deux-trois maps en plus, mais 95% du jeu reste le même hormis un petit lifting graphique. La beta privée (période d’équilibrage et de chasse au bug précédant la sortie de quelques semaines ou mois) a débuté la semaine dernière, et les quelques chanceux qui y ont eu accès commencent doucement à inonder Youtube avec des vidéos de gameplay.

Vidéo de comparaison graphique entre Source et Global Offensive…

Faisons le tour des nouveautés :

  • Lifting graphique, même si ça ne saute pas aux yeux…
  • Diminution légère de la taille des models et des hitboxes, et donc des maps un poil plus grandes que dans les autres épisodes.
  • Deux nouvelles grenades : un cocktail molotov et une grenade « decoy » imitant le bruit d’une fusillade.
  • Quelques armes, certaines ajoutées à la liste des précédents épisodes (un nouveau shotgun, une nouvelle mitrailleuse lourde) et d’autres remplaçant des anciennes armes mal-aimées (dans les SMG notamment).
  • Quelques nouvelles maps, bon…
  • Non confirmée mais intéressante, une rumeur court comme quoi on pourrait, si l’on meurt lors d’un match, prendre le contrôle d’un bot restant en vie (utile quand on joue en solo pour ne pas avoir à subir des interminables et affreusement chiants combats entre deux bots qui s’évitent mutuellement).
  • Un nouveau mode de jeu dit « pro » qui reprend en fait de manière très semblable les anciens épisodes dans leurs moindres détails (prix des armes, déroulement des rounds, etc…), clairement taillé pour la compét’.
  • En contrepartie au point précédent; un mode « casual » fait son apparition. Il rend l’issue des matchs moins punitive en offrant du matériel et de l’argent à chaque joueur en début de round, officialise des variantes du jeu plus ludiques, développés par la communauté sur les anciens épisodes (gun game par exemple), bref : clairement taillé pour ceux qui jouent à la cool.

Un peu de gameplay sur de_dust.

Les deux derniers points, notamment, dénote bien l’ambition de VALVe de réunir hardcore gamers et joueurs du dimanche sur un même jeu, et compte bien également réunir des joueurs PC, Mac, Xbox360 et PS3 sur les mêmes serveurs. Ça s’annonce tendu pour les joueurs consoles qui auront donc à rivaliser avec leurs manettes de jeu contre les joueurs PC/Mac dont le combo clavier/souris reste bien plus réactif et précis dans les FPS. Je suis très curieux de savoir comment VALVe compte équilibrer tout ça, et j’espère que ce ne sera pas avec une grosse aide à la visée qui ferait vraiment tâche dans un jeu pensé pour le jeu compétitif.

Bref, en tant que joueur régulier des précédents épisodes, je trouve que la direction prise par ce nouvel épisode semble vouloir contenter le plus de monde possible, et d’une manière réfléchie. Je ne m’en plaindrai pas. Réponse donc « début 2012 » (avec toute la lattitude de temps que ça laisse, sachant que la beta a à peu près deux mois de retard) pour une sortie simultanée sur Steam, XBLA et PSN (et ce sera donc le prochain cadeau d’anniv pour TheRock, qui adore le dématérialisé).

Une nouvelle carte ?

« CS, C’EST POURRI PARCE QUE… »

Dans ce dernier paragraphe qui tire un peu sur le hors-sujet, je vais évertuer à flinguer les unes après les autres toutes les critiques que la série CS se prend dans la tronche à longueur d’année, parce que le jeu ne les mérite tout simplement pas. Les phrases citées en exemple sont pour la plupart 100 % véridiques, glanées ça et là sur les forums (pour éviter de choper un AVC en les lisant, j’ai corrigé les fautes, quand même), et sont pour la plupart 100 % inutiles.

…Le gameplay risque d’être la même merde mal faite et irréaliste puis après 3 mois 90% des serveurs vont rouler les même 2 maps ennuyeuses…

Le gameplay de CS n’a jamais eu la prétention d’être réaliste, mais bien d’être parfaitement équilibré. C’est pour ça qu’il est utilisé en compétition depuis plus d’une décennie. Quant aux serveurs qui ont en effet tourner deux maps archi-connues 24/24, il y a absolument rien qui t’empêches d’en trouver d’autres (c’est même conseillé). Pour bien jouer également, n’oubliez pas de désactiver les communications vocales, généralement remplies d’adolescents boutonneux qui hurlent des insultes en ukrainien.

…Les graphismes ça fait pitié à côté des nouveautés alors pour un jeu qui n’est même pas encore sorti et qui est déjà dépassé. bof…

Idem, le but n’est certainement pas d’être photoréaliste mais bien au contraire de proposer une expérience de jeu fluide au possible. Du coup, les graphismes sont effectivement désuets avant la sortie du jeu, mais il tournera sur le PC de grand-maman (celui qui a windows 2000). CS:Source était dépassé graphiquement au moment de sa sortie, ce qui ne l’empêche pas d’être encore très joué aujourd’hui.

…CS il lui manque pas mal de trucs comme un ironsight [la possibilité de pouvoir épauler l’arme, ndlr], du sprint, des attaques de mêlée, des armes déblocables avec des points d’XP…

Dans ce cas-là, autant jouer à CoD. Le côté épuré du jeu est ce qui fait sa spécificité et sa force (et accessoirement, ce pourquoi il est joué encore depuis si longtemps). Toutes les fonctionnalités citées plus haut sont issues de FPS beaucoup plus lents et permissifs pensés d’abord pour les consoles et pas du tout pour le jeu compétitif sur PC. C’est comme si on voulait rajouter des nouvelles pièces aux échecs ou faire que le fou puisse cracher des boules de feu… cela ne ferait que déséquilibrer un système de jeu qui n’en a pas besoin. Certes, la franchise CS a besoin de changements, mais ce ne sont que des ajustements mineurs, censés ré-équilibrer le jeu (genre, éviter que la plupart des joueurs ne prennent que le M4a1 ou le AK-47).

…C’est abusé, encore une màj graphique sans aucun changement… Valve nous prend vraiment pour des cons à réanimer son vieux CS et à le faire banquer à chaque fois…

Ce sera la 4ème version en douze ans avec une refonte graphique et des améliorations mineures à chaque épisodes. Comme les autres, ce nouveau CS aura droit à son éditeur de map, et générera très probablement des modes de jeu et des niveaux faits par la communauté qui seront distribués gratuitement. Sans compter qu’on voit mal VALVe faire payer ce nouvel opus au prix fort, qui plus est en dématérialisé. Mettez ça en opposition avec les politiques de vente actuellement utilisées sans retenue par Activision et EA : un épisode par an sans changement au niveau du moteur graphique, DLC à 15 € tous les 3 mois, verrouillage des options de jeu, impossibilité de lancer des serveurs (sous MW2…) etc, etc.

Voilà pourquoi CS est et restera sûrement une référence : un jeu simple à prendre en main, au gameplay riche et équilibré, paramétrable facilement d’un bout à l’autre, qu’on prend plaisir à rejouer entre potes même plusieurs années après sa sortie.

Publicités

Publié le 4 décembre 2011, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. En plus mon anniv c’est ce mois-ci ! Bonne chance pour me faire un paquet cadeau avec du dématérialisé ;-)

  2. je t’enverrai le paquet cadeau par la poste et le code d’activation du cadeau par mail. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :