DOSSIER : PORTAL/PORTAL 2 – PARTIE 2/3 – LA ROCAMBOLESQUE CAMPAGNE PROMO DE PORTAL 2

Si vous arrivez sur ce billet par hasard, je ne saurai trop vous conseiller la lecture de sa première partie, sans laquelle vous comprendrez absolument que dalle, d’autant plus si vous ne connaissez pas la série. Dans celle-ci, il a été question de la création, de la sortie et de la réception de Portal. Nous allons donc maintenant nous intéresser à sa suite, le bien nommé Portal 2, et de sa campagne promo qui a atteint des sommets dans le style ouate de phoque.

ARGHHHH …

Le 1er mars 2010, donc, une bien mystérieuse mise à jour de Portal via Steam est lancée automatiquement, ajoutant un message énigmatique, un succès Steam supplémentaire (similaire aux trophées sur PS3 ou à ses homologues sur Xbox 360) et surtout ; 26 radios disséminées dans les salles de test d’Aperture Science. Dans le jeu, donc, des petites radios de plastique blanc envahissent les niveaux, saturant l’espace sonore de leur boucle de musique instrumentale d’une dizaine de secondes. Comme tous les objets du jeu, ces radios peuvent être prises en main par le joueur et déplacées : il ne faut pas longtemps aux fans les plus acharnés pour comprendre qu’il faut, pour chacune d’entre elles, les amener de leur emplacement d’origine à un endroit particulier de la salle de test en cours (suivant les cas, cette action va du très simple au casse-tête improbable, les développeurs ayant jugé amusant de placer lesdites radios dans des endroits soit difficilement accessibles soit mortellement dangereux). Une fois la radio à sa place finale, la musique grésille, son petit voyant rouge passe au vert, et elle se met à transmettre du morse. En outre, si, toujours dans le jeu, on balance les radios dans un champ de désintégration de matériel non autorisé (les salles du jeu en sont truffées…), un autre son est joué. Tous les autistes du monde sont mis à contribution pour décoder l’ensemble de ses sons et l’on se rend compte très vite (par traduction des codes morses et passage des sons de désintégration dans un logiciel de SSTV, oui messieurs-dames) que ceux-ci contiennent des images, combinaisons de login/mot de passe et autres coordonnées de systèmes BBS (genre d’ancêtre d’internet passant par le réseau téléphonique). Si ce concept de chasse au trésor avec des éléments situé sur le net et dans le monde réel vous échappe, sachez que ce genre de jeu se nomme ARG pour Alternate Reality Game, ou jeu en réalité alternative.

Blog de retro-nextgen : RETRO-NEXTGEN ... Le blog jeux-vidéo du XXème et XXIème siècle !, DOSSIER : PORTAL/PORTAL 2 – PARTIE 2/3 – LA ROCAMBOLESQUE CAMPAGNE PROMO DE PORTAL 2

Un exemple des images retrouvées via les sons des radios désintégrées : sur celui-ci en particulier, on trouve les coordonnées du sytème BBS utilisées par la suite.

Armés des informations durement gagnées par le décryptage de tout ceci, une poignée de fans hardcore se connectent, via un logiciel BBS, à un serveur à l’ancienne situé dans les tous premiers locaux de VALVe. Différents messages à propos d’Aperture Science, des images de très mauvaises qualités comportant le logo de cette même société fictive et d’autres choses particulièrement illogiques y sont trouvées. Et surtout, une date est annoncée : le 11 mars 2010. A cette date, Gabe Newell, co-fondateur de VALVe, fait un petit speech pour une occasion quelconque et quelqu’un ne manque pas de lui mentionner l’ensemble des indices à la con retrouvé dans les sons de radios de Portal. Il indique alors qu’il a préparé un petit Powerpoint pour « répondre aux questions laissées en suspens ». Sauf que le diaporama bugge, laissant apparaitre un Ecran Bleu de la Mort un peu spécial :

Le faux écran bleu de la mort. Les anglophones noteront que l’on peut inonder tout le complexe d’Aperture Science de neurotoxines mortelles d’une simple pression de touche.

La suite de lettres et de chiffres invoqués dans l’occurrence de l’erreur, une fois décryptée via un éditeur hexadécimal, donnera la phrase : « SUSPENDUNTILEEE », soit « en suspend jusqu’à EEE. EEE, ou E3, pour Electronic Entertainement Exposition, grand, énorme salon de JV à Los Angeles où la plupart des éditeurs montrent leurs prochains titres et où les constructeurs dévoilent leurs prochaines machines. Portal 2 est à cet instant officialisé via Steam, un énième patch modifie légèrement la fin de Portal (pour la raccorder au futur épisode de la série), et à l’E3 suivant, la toute première vidéo de Portal 2 est dévoilée, avec les premiers niveaux du jeu. Vidéo qui met fin à plusieurs semaines de ce qu’on appellera par la suite le « Portal ARG ».

[L’ensemble des fichiers vidéo et audio trouvés lors de cet ARG ont été compilés sur cette page d’un wiki non-officiel, si vraiment cela vous intéresse.]

La vidéo montré à l’E3, où VALVe a en même temps officialisé le jeu sur PS3.

Si vous pensez comme moi que les gens de chez VALVe ont complètement pété un plomb à organiser un jeu de piste aussi barré via l’un de leur jeu, la suite va encore plus vous intéresser.

L’AFFAIRE DU SAC A PATATES

L’histoire à dormir debout de la sortie de Portal 2 nous emmène au 1er avril 2011. Cela fait plusieurs mois que Portal 2 est annoncé, puis repoussé de quelques semaines, et dire que j’en attends la sortie (fixée au 19 avril 2011) avec l’impatience d’un gosse au soir du 24 décembre est un euphémisme très léger. Je retiendrai deux choses de ce vendredi premier avril 2011 : premièrement que ma collègue prof d’EPS s’est fait collé un poisson dans le dos avec écrit dessus « espece de sale putte mal baizé » (fautes d’orthographe 100% authentiques) et deuxièmement la sortie du Potato Sack Bundle, toujours et encore sur Steam, que j’ai immédiatement acheté.

Blog de retro-nextgen : RETRO-NEXTGEN ... Le blog jeux-vidéo du XXème et XXIème siècle !, DOSSIER : PORTAL/PORTAL 2 – PARTIE 2/3 – CE QU'IL S'EST PASSÉ ENTRE PORTAL ET PORTAL 2

Le Potato Sack fut un pack de 13 jeux indépendants regroupant des titres très sympathiques (notamment Audiosurf, dont je vous avais déjà parlé ici) et d’autres à l’intérêt plus discutable… pour un peu moins de 35 €. Pour l’occasion, chacun de ces titres reçoit sa petite mise à jour Steam, ajoutant des patates et des messages cryptiques dans le jeu. Les fans avertis que nous sommes commencent donc à se douter qu’il y a anguille sous roche. S’ensuivent quelques jours de découvertes de messages, codes en morse et patates cachées dans les différents jeux du bundle (je vous fais la version courte, mais c’était juste un peu la folie dans les fils de discussions dédiés à ce sujet sur le net). Moi-même, au cours d’une innocente partie de BIT.TRIP.BEAT, ai vu de mes yeux le jeu faire un gros freeze et me sortir une pop-up de nulle part sur laquelle figurait un message écrit dans un style très GLaDOS et orné d’un lien. Le lien m’a guidé, tel un Indiana Jones du XXIème siècle, à travers les entrailles du web jusqu’à une minuscule archive .zip remplie de code. J’ai moi-même contacté un des acharnés qui avaient monté un wiki rien que pour ce nouvel ARG afin de lui parler de ma super découverte, mais un autre joueur, de par le vaste monde, était déjà tombé sur ces fichiers. J’en ai malgré tout profité pour suivre de très près la suite de l’ARG, qui a atteint des sommets de curiosité et de bizarrerie. Tous les jeux contenus dans le bundle avaient tous leur petite archive planquée, qui se montraient lorsque certaines conditions étaient remplies (conditions que j’ai atteintes par pure coïncidence…)

A ce stade de l’ARG, on possède une bonne tripotée de hiéroglyphes d’une part et un chaudron de codes d’autre part. L’un de ces codes semble indiquer des coordonnées GPS au Danemark, comme de par hasard à l’adresse des studios de développement de l’un des jeux du Potato Sack (Toki Tori, que je vous déconseille fortement). N’écoutant que son instinct de geek, un certain Jake_R, internaute local, décide de se rendre en vrai à l’adresse indiquée. Il y trouve des patates, par terre, disposées en forme de flèches et lui indiquant le bâtiment ; levant les yeux, il tombe sur une autre série de glyphes au mur. Soit Plus tard, dans une vidéo promo de Portal (celle mettant en scène les tourelles), on découvre une image subliminale qui contient un algorithme (parait-il, hein, c’est à ce moment-là que j’ai commencé à plus trop capter), cet algorithme permet d’associer chaque glyphe à une lettre… mais certaines lettres sont manquantes. Encore quelques jours plus tard, un internaute trifouille les commandes consoles de BIT.TRIP.BEAT et
trouve une vidéo. C’est une caméra de vidéosurveillance qui l’a filmée ; on y voit Jake_R en train de se balader autour du studio de développement dont je parlai plus haut, au Danemark. C’est tordu hein ? Y a pire : dans la vidéo, un camion poubelle passe dans le champ, avec des tags qui représentent l’ensemble des symboles découverts jusque là.

La vidéo avec les tourelles, en vf : l’image subliminale est à la 31ème seconde.

C’est précisément à ce moment que j’ai commencé à me demander si on n’était pas tous surveillés… Résumons : Jake_R se rend au pied d’un bâtiment au Danemark, il est filmé à son insu, ce qui implique que les auteurs de la vidéo soient prévenus d’une manière
ou d’une autre de sa venue. Pendant qu’il est filmé, les instigateurs de ce jeu de piste louent un camion poubelle qu’ils taggent, pour rigoler, avec d’autres éléments de l’ARG, et le font passer dans la vidéo (toujours à l’insu de Jake_R, donc), avant d’uploader ladite vidéo et de l’insérer dans les fichiers d’un jeu via une mise à jour de Steam. Y a comme un arrière-goût de film d’espionnage et théorie du complot. Sur ce, plusieurs sites et utilisateurs très impliqués dans l’ARG reçoivent des mails de Gabe Newell himself, sous les pseudonymes de everythingisfinehere et goingtomakesomechange, contenant, en plus de messages un peu débiles, des morceaux d’images avec… du code… ce qui semble annoncer un changement de rythme dans l’ARG.

Effectivement, à cet instant, les 13 jeux du Potato Sack reçoivent chacun une mise à jour rajoutant un ou plusieurs niveaux en rapport avec l’univers de Portal. Nous sommes le 15 avril, soit 5 jours de la sortie officielle du jeu ; un mystérieux site, http://aperturescience.com/glados@home, indique que le processus de reboot de GLaDOS peut être accéléré via l’énergie des patates. En gros, pour les 5 jours restants avant la sortie du jeu, plus l’on jouera aux jeux du Potato Sack, plus vite Portal 2 sera disponible. Les joueurs du monde entier s’unissent ainsi sous la même bannière et se tapent des heures entières de sessions sous Super Meat Boy ou Audiosurf, faisant ainsi avancer les petites barres de progression à grand coup de patates numériques. Le 19 avril à 10 heures du matin, Portal 2 est ainsi rendu disponible à tous ceux l’ayant acheté sur Steam, soit avec 9 heures et 30 minutes d’avance sur son planning officiel – la preuve que l’Univers a un sens du timing très développé est que j’étais moi-même en vacances, j’ai donc pu amasser des patates à tour de bras et savourer Portal 2 à peu près à la première seconde où il fut disponible…

[le wiki dédié à ce deuxième ARG, nommé le PotatoFoolsDay, est disponible ici pour les acharnés qui veulent en comprendre les moindres détails.]

Est-ce que tout cet acharnement à faire du mystère pour rien, tout ça pour sortir un jeu avec neuf misérables heures d’avance, tout ceci valait le coup de se casser la tête sur des énigmes à la con ? Portal 2 vaut-il vraiment le coup ? Vaut-il toute cette histoire de secrets planqués dans les tréfonds de vos jeux vidéo et d’internet ? La suite dans la troisième et dernière partie de cet article (PS : la réponse est oui).

Sinon, Portal 2 a eu le droit a une campgane promotionnelle plus conventionnelle, destiné à un public normal qui ne prend pas son pied à suivre un ARG aussi obscur que long… plusieurs vidéos très marrantes à consulter sur la page Steam du jeu.

Très prochainement sur RNG : la troisième et dernière partie consacrée au test de Portal 2 à proprement parler.

Publicités

Publié le 25 septembre 2011, dans Archives (Anciens articles), et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :